Jean-Charles Moise, candidat à la présidence de Pitit Dessalines

Alors que des parlementaires, le PHTK et alliés veulent à tout prix le départ du Président  provisoire, Jocelerme Privert dont le mandat est arrivé à terme le 14 Juin dernier,  Jean Charles Moïse, fraîchement revenu d’un voyage en Uruguay est d’un avis contraire. Pour le leader de Pitit Dessalines, Jocelerme Privert n’a aucun problème institutionnel. « Seuls Pitit Dessalines et Fanmi Lavalas ont la capacité de renverser le Président Privert » a soutenu le dirigeant de la plate-forme Pitit Dessalines qui affirme que sa structure politique n’a aucun intérêt dans une telle démarche même si elle avait dénoncé “les 15 faux pas du pouvoir en place”.

Selon des sources concordantes des agents du Bureau Fédéral d’Investigation (FBI) devraient débarquer ce mardi 5 juillet dans la capitale haïtienne dans l’objectif d’accompagner les enquêteurs haïtiens qui travaillent sur les attaques perpétrées à Port-au-Prince dans la nuit du 24 juin contre des compagnies et entreprises dont la multinationale américaine , Marriott, la compagnie de téléphonie mobile Digicel, les concessionnaires d’automobiles Automeca et Berhman Motors.

Jusqu’à ce lundi 4 juillet 2016, c’était  le flou le plus total quant à une éventualité d’une séance  en Assemblée nationale devant statuer sur la suite à donner à la Présidence de Jocelerme Privert cette semaine. Depuis la mise en continuation de la fameuse séance du 28 juin,  les relations entre les membres  des différents groupes de parlementaires pro et anti Privert se sont détériorées avec des accusations et contre accusations les unes plus graves que les autres.

Rosny Desroches, Directeur de l'ISC

C’est ce qu’a déclaré hier le Directeur Exécutif de l’Initiative de la Société Civile hier à l’Hôtel LE PLAZA en marge d’un atelier de travail sur  la réforme des Finances publiques qu’organisait l’ISC en partenariat avec le Conseil National Haïtien des Acteurs Non-Etatiques (CONHANE).

Local du CEP à Pétionville

Candidats à la présidence, au sénat, aux législatives et représentants de partis politiques ont participé aujourd’hui au local du CEP à Pétion-Ville à une réunion de travail avec les conseillers électoraux en vue de valider la maquette des bulletins pour les candidats à la présidence, discuter sur les nouvelles dispositions prises par l’organisme électoral relatives au déploiement des observateurs sur le territoire national le jour du scrutin.

Port-au-Prince, 29 juin 2016 - La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies et les autres membres du «Core Group» (les Ambassadeurs du Brésil, du Canada, de l’Espagne, de la France, des États-Unis d'Amérique, de l'Union Européenne, et le Représentant spécial de l'Organisation des États américains) déplorent l’incapacité du Parlement lors de la séance de l’Assemblée Nationale du 28 juin à exercer ses responsabilités en vertu de l’article 7 de l’Accord du 5 février..

Nicole Siméon, porte-parole du Conseil Electoral Provisoire (CEP)

C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui Nicole Siméon, porte-parole du Conseil Electoral Provisoire (CEP) lors de sa conference de presse hebdomadaire. Les 27 candidats à la présidence pourront pour valider passer au local de l’organisme électoral pour valider cette maquette à partir de demain Mercredi 29 Juin, a-t-elle précisé. En ce qui concerne les élections pour le renouvellement d’un tiers du sénat, la porte-parole a fait savoir que trente (30) partis politiques ont rempli les formalités d’enregistrement.

Moise Jean-Charles

Alors qu’ils étaient 54 lors du premier tour des élections présidentielles, annulées suite aux recommandations de la Commission indépendante d'évaluation et de vérification, ils sont à présent 27 qui ont décidé de tenter à nouveau l’expérience. On espérait que le nombre serait plus réduit. Mais tel n’est pas le cas. Ils seront donc 27 sur la ligne de départ pour participer à la course afin de devenir le 58ème Président d’Haïti.

Manif-proprivert devant le parlement haïtien le 21 Juin 2016

La séance en Assemblée Nationale prévue ce mardi n'a pu avoir lieu au Parlement Haïtien. Alors que plusieurs membres du Grand Corps participaient à la conférence des Présidents en vue de plancher sur le projet d'ordre du jour, le parlement a essuyé des jets de pierres de manifestants pro lavalas, provoquant une panique généralisée.

Maryse Narcisses, Jean Hervé Charles, Daniel Dupiton, Roland Magloire,  Maxo Joseph. Marie Antoinette Gauthier et Lucner Désir sont les candidats ayant confirmé leur participation aux prochaines présidentielles, deux jours avant la fermeture de ce processus. L'on doit s'attendre dans les prochaines 48 heures à au moins deux (2) autres confirmations: celle de Jude Célestin de LAPEH et de Jean-Charles Moïse de la Platforme Pitit Dessalines. 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)