C’est avec un profond sentiment d’amertume, de révolte, mais également d’abnégation que nous nous adressons à vous en ce moment où notre pays sombre dans l’anarchie totale, est à la dérive et le citoyen livré à lui-même. D’abord nous présentons nos sympathies aux victimes et familles de victimes du soulèvement des 6 et 7 juillet dernier. Puisse Dieu leur donner la force de surmonter cette terrible épreuve et à ceux qui, victimes de cette horde de barbares, ont perdu les fruits de leur travail ou de leurs nombreuses années de dur labeur. Que Le Très Haut leur accorde le courage de recommencer, de reprendre leurs activités !

Aujourd’hui et plus que jamais, nous en appelons à la sagesse, à la sérénité, et à une prise de conscience collective sur les problèmes sociétaux. Nous l’avions déjà dit et nous le disons encore aujourd’hui: il faut une ENTENTE NATIONALE sur les grands défis et nous devons faire des choix courageux pour la construction de la nation.

Dans cette perspective, nous exhortons les différents groupes: religieux, économiques, estudiantins, syndicaux, socio-professionnels, la presse, la paysannerie, les partis politiques et autres à la retenue et à l’introspection. L’échec que nous constatons est global et collectif. Le verdict est sans appel: Il nous faut une autre équipe constituée de gens crédibles et intègres pour rétablir la confiance, pour piloter cette transition vers la reconstruction institutionnelle et pour aider à la consolidation des éléments de l’ENTENTE.

Que les politiciens tant au Pouvoir que ceux de l’Opposition fassent leur Mea Culpa! Car si nous vivons ces événements pénibles et déconcertants encore aujourd’hui, si nous déplorons des morts et des blessés, ils sont en grande partie les principaux responsables. Il est pénible de constater l’incurie du gouvernement et l’incapacité de l’Exécutif à gérer les crises profondes de notre pays. Devant ces émeutes, les pertes en vie humaine, les blessés, la colère, le vandalisme et le pillage des entreprises principalement privées, la passivité et la réaction tardive du chef de l’Etat sont inacceptables. L’absence de leadership avéré du chef de gouvernement, est pour le moins, condamnable; Somme toute, un Exécutif bicéphale irresponsable, non crédible, coupable de cette décapitalisation et de cette escalade de la violence, devra être prêt à en payer les conséquences.

Nous avons aujourd’hui la preuve qu’aucun de nos acteurs politiques actuels n’a la formule magique pour résoudre nos problèmes. Il nous faut divorcer d’avec cette mentalité tribale, magique et coloniale qui entrave notre capacité à aller de l’avant et à nous développer. Sachons privilégier compétence et non provenance ou népotisme; intégrité et non corruption. Nous, citoyens, seuls maitres de notre destinée, avons les ressources nécessaires parmi nos compatriotes pour atteindre ces objectifs. Soyons rationnels, impartiaux et lucide.

De plus, il est devenu évident que ceux qui nous dirigent actuellement tout comme ceux qui les ont précédé n’ont pas su mesurer la dimension de la situation, ni se montrer à la hauteur de leurs tâches: Exécutif et Parlement confondus alors qu’en face d’eux, les leaders dits de l’opposition se montrent tout aussi irresponsables. Une nouvelle classe politique doit naitre!

 

In fine, dans cette sordide lutte à facettes multiples dont l’issue pourrait déboucher sur une salutaire transition fondatrice de la Nouvelle Nation, le recours à la Cour de Cassation serait l’option la plus crédible et la plus potable.

 

FAISONS DE CETTE CATASTROPHE UNE OPPORTUNITE DE REDRESSEMENT NATIONAL!

 

Jean-Robert Argant

Coordonnateur General

 

Port-au-Prince, Haiti
Ph: 3618 5400

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)