Depuis tantôt deux semaines, l’opposition au pouvoir de Jovenel Moïse a repris du poil de la bête. Le montage du budget 2017-2018 en est pour eux une manne bénie. Grèves, manifestations souvent accompagnées de violences ont caractérisé les mouvements de ces derniers jours. Pour la principale dirigeante du RDNP, Mme Mirlande Manigat, grande figure de la politique haïtienne, il y avait moyen d’épargner à la nation cette crise de plus et inopportune.

« L’Exécutif a failli en ce sens » estime Mme Manigat qui précise que le Gouvernement avait 8 jours francs pour produire ses objections et les renvoyer à la Chambre des Députés après analyse, recommandations et suggestions. Selon la dirigeante du RDNP, à travers un tel mécanisme, le pouvoir aurait pu désamorcer la bombe et éviter cette crise sociale qui démontre que le pays va mal. Loin de prendre cette voie, le pouvoir a pris l’option « adelante » déplore Mirlande Manigat qui soutient lorsqu’un pouvoir revient sur une décision jugée inappropriée. « il ne perd pas la face, mais mais il jette du leste »

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)