Dr Jack Guy Lafontant

Avec 20 voix pour, 0 contre et 7 abstentions, Jack Guy Lafontant a passé la première étape de son parcours pour devenir premier ministre en obtenant le vote de confiance du sénat pour l’énoncée de sa politique générale. La séance, de ratification, véritable marathon, avait débuté mercredi 15 mars dans l'après-midi et a pris fin aux petites heures le jeudi 16 mars.

Après des heures de palabres, la lecture du long texte et les débats avec chaque parlementaire qui avait une demande, le premier ministre va mettre le cap sur la Chambre des députés pour la deuxième étape de son intronisation a la primature.

Jack Guy Lafontant a égrené beaucoup de promesses, sans projection chiffrée des dépenses. Comme un distributeur de projets, le premier ministre, en passe d’être ratifié, a tout promis sans jamais dire où il comptait trouver le financement pour ses multiples engagements,

Il faut dire que l’exercice de ratification d’un premier ministre en Haïti pousse aux mensonges tant les attentes sont grandes. Décevoir un sénateur dont on courtise le vote pouvant avoir de graves conséquences, cela porte tout premier ministre a faire le maximum de promesses.

Le premier ministre Lafontant, s’est présenté au parlement avec 18 ministres qui formeront le prochain gouvernement. Son équipe est composée de membres de la majorité présidentielle et de partis réputés de l’opposition qui ont rejoint le train de Jovenel Moise.

Si la majorité des ministres sont nouveaux à ce niveau, il y a au sein de la nouvelle équipe un ancien ministre, deux anciens ambassadeurs, une ancienne secrétaire d’Etat, un ancien directeur général de ministère et des techniciens qui ont reçu des promotions.

Le système politique haïtien est réputé pour sa capacité à barrer la route aux hommes et femmes d’expérience car il est difficile de redevenir ministre quand on l’a déjà été avec un gouvernement précèdent pour des affaires de décharge administrative. Les personnalités les mieux installées de la société haïtienne rechignent à accepter les postes d’importance.

Avec ce gouvernement, le même qui était annoncé lundi, quand une première séance de ratification avait été avortée faute de quorum au sénat, Jovenel Moïse gagne une autre manche. Seul il avait choisi son premier ministre, seul il a pu réunir une coalition pour monter le gouvernement sans donner de gages supplémentaires aux parlementaires.

Il reste le partage des postes de secrétaires d’Etat et les directions générales que les observateurs attendent avec impatience pour bien comprendre la logique du nouveau régime Moïse-Lafontant.

Frantz Duval

Source: Le Nouvelliste

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)