P-au-P, 16 jan. 2017 [AlterPresse] --- Le délai accordé aux 239 mille étrangers, en majorité des migrant (es) haïtiens, par les autorités dominicaines pour compléter leurs dossiers en vue de l’obtention de leur carte de régularisation, arrivera à terme le 17 juillet 2017. Une prolongation a été déjà donnée en 2016 à ceux et celles qui avaient une résidence d’un an et dont les permis avaient expiré en juin de la même année, précise un document du Groupe d’appui aux réfugiés et aux rapatriés (Garr), datée du 13 janvier 2017, transmis à l’agence en ligne AlterPresse.

Depuis 2016, des personnes rapatriées affirment avoir versé des sommes de mille pesos dominicains (1 gourde = 0.69 peso dominicain, 1 $ usd = 67.075 gourdes) à des représentants des autorités haïtiennes en République Dominicaine, pour des papiers d’identité qu’elles n’ont jamais reçus.

30 mille 30 migrantes et migrants haïtiens rapatriés ainsi que 35 mille 536 revenus volontairement dans leur pays ont été enregistrés de janvier à décembre 2016 dans 50 points frontaliers officiels et non officiels haïtiano-dominicains, selon des chiffre officiels.

1, 249 mineurs non accompagnés figurent au nombre de ces ressortissantes et ressortissants.

Humiliations, harcèlement, bastonnades, emprisonnement et autres traitements inhumains infligés aux migrants et migrantes haïtiens ont été la toile de fond des opérations de rapatriements pour l’année 2016.

Presque nus, affamés, ces personnes ont passé en moyenne deux jours en détention, sans prendre une douche, selon les témoignages recueillis par le Garr.

Source: AlterPresse.org

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)