Jocelerme Privert , président provisoire d'Haïti

Le président provisoire de la République, Jocelerme Privert, lors d’une visite rendue à radio Signal FM pour son 25e anniversaire, a déclaré avoir appris les résultats des élections du 20 novembre par voie de presse comme tout le monde. Ce, pour couper le souffle aux déclarations du candidat à la présidence de Pitit Dessalines, Jean-Charles Moïse, qui a fait savoir que le président disposait, avant publication, d’un premier résultat qui n’est pas identique à celui publié par le Conseil électoral provisoire (CEP).

Le chef de l’État, pour soutenir sa thèse, a laissé croire qu’il était environ 6 heures du soir lorsqu’il a reçu un coup de fil de la part du président de l’organe électoral, Léopold Berlanger, l’informant que le Centre de tabulation des votes (CTV) venait d’envoyer les résultats préliminaires de la présidentielle au CEP. « Je n’ai même pas demandé au président du conseil, précise le chef de l’État, qui a gagné ou pas ». « Cela ne m’intéressait pas, j’étais indifférent aux résultats », a raconté le chef de l’État.

Vers 9 heures du soir, poursuit le président de la République, le président du conseil m’a appelé une deuxième fois pour m’annoncer qu’il était prêt à vulgariser ces résultats et que la publication est retardée en raison d’une divergence d’opinions entre les différents conseillers électoraux. Aussi, explique-t-il, que Léopold Berlanger l’avait signalé qu’une fois le consensus pour la validation des résultats dégagé au sein du Conseil électoral, il le mettrait au courant.

Jocelerme Privert explique s’être endormi, après son entretien avec le président du conseil concernant le problème de quorum pour la validation des résultats, et ce n’est qu’à son réveil vers 11 heures et demie qu’il a appris les résultats préliminaires des élections en regardant la bande passante de France24 qui annonçait les nouvelles internationales.

 Par conséquent, le président provisoire estime que déclarer que les résultats lui étaient communiqués dès vendredi est de la pure intoxication mariée au mensonge. À partir de ces explications, le président provisoire a pris ses distances avec les déclarations de l’ancien sénateur du département du Nord qui, deux jours après la publication officielle des résultats préliminaires, avait pris les devants pour faire croire que les résultats sont truqués.

 À l’émission Intersection sur les ondes de la radio Caraïbe, le candidat à la présidence de Pitit Dessalines, Jean-Charles Moïse, avait déclaré que Jocelerme Privert était en possession d’un résultat différent de celui publié par le CEP de Léopold Berlanger. Jean-Charles Moïse avait même déclaré que sa chapelle avait adressé une correspondance au président provisoire Jocelerme Privert dans l’idée de clarifier. Le leader de Pitit Dessalines avait insinué que c’est la réponse du Palais national qu’il attend avant de passer à une phase supérieure dans la lutte contre le « coup d’État électoral » que veut orchestrer la communauté internationale et une frange de la bourgeoisie locale.

 La certitude de la thèse d’un résultat probablement truqué est si forte dans le camp de Pitit Dessalines que les avocats de ladite plateforme l’ont même défendu auprès des juges siégeant au bureau du contentieux électoral départemental (BCED). Pour eux, ces résultats donnant Jovenel Moïse vainqueur avec 55.67 %, ont été calculés sur la base de 10 618 PV alors que ceux affichés sur le site du CEP, estimés à 10 319 PV, selon Jean-Charles Moïse, avaient été communiqués au président de la République peu de temps avant la publication et plaçaient le candidat de la plateforme en deuxième position avec 24.43 % juste derrière Jovenel Moïse avec 33.56 % des votes. Abordé sur le démenti apporté par le chef de l’État concernant cette déclaration, Mathias Pierre, l’un des porte-parole de la plateforme Pitit Dessalines, s’est abstenu de tout commentaire.

 Evens Régis

Source: Le National

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)