Maryse Narcisse et Jean Betrand Aristide

Après avoir fait parler de lui sur de nombreux dossiers pour le moins sensibles, le Commissaire du Gouvernement près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, Me Danton Léger a encore frappé. Dans une correspondance adressée à son homologue de la Croix des Bouquets, Mario Beauvoir, Me Danton Léger demande à ce dernier de mettre à sa disposition l’ancien Président Jean Bertrand Aristide.

Dans cette correspondance, Me Danton Léger estime que selon « l’heureuse prérogative » dont jouit Me Beauvoir, il lui demande de « mettre à sa disposition pour le mercredi que l’on comptera 16 novembre 2016, à dix heures du matin, au parquet de Port-au-Prince, l’ancien Président Jean Bertrand Aristide suite à ses récentes déclarations prêtant à équivoque ».

Dans des déclarations faites, il y a tantôt deux semaines, au village la Renaissance l’ex Prêtre Président accompagné de sa protégée et candidate à la présidence Maryse Narcisse avait appelé à des élections libres ou "dechoukay". « Ce "dechoukay" n’est pas de la violence, c’est de la légitime défense électorale », avait soutenu Jean Bertrand Aristide.

Plusieurs membres du haut état major de Lavalas ont tenté vainement d’expliquer les propos de Jean Bertrand Aristide précisant que les déclarations de ce dernier n’ont pas été placées dans leur contexte.

Le Conseil Electoral Provisoire dans l’après-midi du 11 novembre 2016 a auditionné la candidate à la présidence du parti Fanmi Lavalas en vue de fournir des explications sur les déclarations faites dans le cadre de sa campagne électorale par l’ancien Président Jean Bertrand Aristide qui lui aussi était présent à cette rencontre au CEP.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)