Dr Carl Murat Cantave, Sénateur de l';Artibonite (KID)

La commission interministérielle constituée en réponse au passage de l’ouragan Matthew qui a frappé de plein fouet la zone sud d’Haïti est attendue au Sénat de la République le mercredi 12 octobre 2016. Cette convocation fait suite à la visite de terrain de la commission sénatoriale spéciale chargée d’évaluer l’ampleur des dégâts causés par le passage du cyclone Matthew, selon ce qu’a fait savoir le sénateur Carl Murat, membre de ladite commission.

« La situation des départements du Sud, des Nippes et de la Grand’Anse est comparable à l’Armageddon », a lâché le sénateur de l’Artibonite, Carl Murat Cantave, membre de la commission chargée d’évaluer les dégâts occasionnés par le passage de la catastrophe. Le constat est alarmant, selon M. Cantave, qui avait conduit une mission de terrain dans les trois départements les plus touchés par le cyclone. Ainsi, un rapport de la situation a été soumis au bureau du Sénat le lundi 10 octobre à l’occasion de la conférence des présidents de commissions permanentes du Grand Corps.

 Préoccupés par l’état lamentable dans lequel vivent les populations victimes, les pères conscrits croient important de convoquer la commission interministérielle qui est chargée d’adresser la question en vue de s’enquérir des réponses à apporter dans l’immédiat et sur le long terme. Ainsi, au menu de cette rencontre, il sera question des mesures conjoncturelles à prendre pour assister les victimes, des mesures d’urgence et des mesures pérennes pour préparer la reconstruction des zones touchées de façon durable (solide) pour éviter d’autres pertes en cas de nouvelles catastrophes naturelles, a précisé Carl Murat Cantave.

Cette commission sénatoriale spéciale a pour mission, d’une part, d’évaluer les dégâts au niveau des départements frappés et d’autre part d’assurer le contrôle de l’exécutif dans la gestion des urgences pour éviter qu’il y ait de nouveaux riches au détriment des populations victimes, a informé le sénateur Cantave. En ce sens, les ministres de l’Agriculture, de la Santé publique, de l’Environnement, de l’Éducation nationale, des Travaux publics, Transports et Communications, tous membres de la commission interministérielle post-Matthew, devront expliquer aux sénateurs comment ils comptent assister conjoncturellement les populations en détresse et un peu à long terme la question de la reconstruction, a souligné Carl Murat Cantave qui se dit, comme ses collègues, préoccupé par la situation des sinistrés de l’ouragan Matthew. S’il est vrai que l’heure est aux urgences, certains parlementaires ne ferment pas leurs yeux sur les élections.

Le député de Kenscoff, Alfredo Antoine Junior, et le sénateur Carl Murat Cantave croient qu’il faut des élections dans le plus bref des délais sans négliger l’assistance aux victimes. « Pendant que nous sommes en train d’intervenir dans l’urgence de façon célère par rapport à l’ouragan Matthew, il faut aussi se focaliser sur les élections avec autant de célérité, car un gouvernement de transition de facto ne peut pas résoudre les problèmes relatifs à la reconstruction des départements touchés par la catastrophe », a souligné Carl Murat Cantave qui, au même titre que le député de Kenscoff, opte pour la tenue des élections dans l’intervalle allant du 30 octobre à la deuxième semaine du mois de novembre.

Noclès Débréus

 

Lire l'article sur le site web de LENATIONAL.ht

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)