Le Commissaire de Gouvernement de Port-au-Prince, Me Jean Danton Léger

Depuis l’installation du nouveau Commissaire de Gouvernement de Port-au-Prince, Me Jean Danton Léger il y a tantôt une semaine, les dossiers semblent affluer à un rythme qui peut donner froid dans le dos au Parquet. Les uns plus sensibles que les autres, ces affaires dans lesquelles sont impliquées soit des hommes d’affaires de milieux considérés comme aisés dans le pays, de directeurs d’importantes institutions publiques brassant des millions de gourdes ou encore des hommes forts du régime « Tèt Kale ».

En début de semaine la nouvelle d’interdiction de départ contre l’homme d’affaires Marc Antoine Acra aura fait grand bruit de même que celle contre le Directeur de l’Autorité Portuaire National Alix Célestin. Pour le premier, il s’agit du dossier du Manzanares, ce bateau battant pavillon panaméen dans lequel le Bureau de Lutte contre le Trafic de Stupéfiants (BLTS) avait trouvé de la cocaïne et de l’héroïne. Le navire avait à son bord une cargaison de sucre commandée par Nabatco dont le PDG n’est autre que Marc Antoine Acra.bLe second cas concerne le directeur général de l’APN, Alix Célestin à qui il est reproché d’avoir engagé l’Etat dans un contrat avec un consortium pour la manutention estimé entre 700 et 800 millions de gourdes sans appel d’offres.

En fin de semaine des rumeurs persistantes laissent croire que le Commissaire de Gouvernement de Port-au-Prince auraient également pris des mesures d’interdiction de départ, quoique dénoncées par de nombreux juristes en raison de son caractère illégal, à l’encontre du fils ainé de l’ancien Président Michel Martelly, Olivier Martelly qui devrait s’expliquer sur la gestion des fonds publics  en tant que responsable du plan de construction des infrastructures sportives un peu partout à travers le pays.

Par ailleurs des sources concordantes proches du parquet de Port-au-Prince, confirment que, Wilson Laleau, ancien Ministre de l’Economie et des Finances sous Martelly,  lui aussi,  serait frappé d’une interdiction de départ de même que le ‎Directeur Général du ‎Bureau De Monétisation des Programmes d'Aide au Développement (BMPAD), entité impliquée entre autres dans le décaissement des fonds Petrocaribe.
 D’un autre coté, Ronald Nelson, (aka) « Roro Nelson » aurait reçu un mandat de comparution du Parquet de Port-au-Prince pour spoliation et extorsion de biens immobiliers. Le Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince, Me Jean Danton Léger dans des déclarations faites sur les ondes de plusieurs stations de la capitale a réaffirmé sa détermination d’accomplir sa mission suivant la loi en toute impartialité. Néanmoins, dans certains milieux politiques ou économiques, le Commissaire Léger donne l’impression d’un Shérif des temps modernes qui ne recule devant rien.

Me Jean Danton Leger, Commissaire du Gouvernement (Port-au-Prince) from MCTV Ch 283 (Comcast) on Vimeo.

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)