Président Martelly

Selon des sources concordantes, le Chef de l'Etat Michel Martelly dont les jours sont comptés au Palais National auraient adressé une correspondance aux secteurs dont les membres ont démissionné au sein du Conseil Électoral Provisoire afin de pourvoir à leur remplacement aux fins de poursuivre le processus électoral. Ainsi donc, les secteurs presse, protestant, catholique et droits humains seraient appelés à désigner de nouveaux représentants au sein de la machine électorale.

Cette démarche du Chef de l'Etat n'a pas tardé à susciter de nombreuses réactions au sein de la classe politique et d'une large frange de la société civile qui y voient une ultime manœuvre de l'exécutif de tenter de sauver la face après le revers subi suite au renvoi sine die du second tour de la présidentielle par le Président du CEP, Pierre Louis Opont qui lors de sa dernière conférence de presse en date avait lâché cette phrase pour le moins révélatrice que l'institution électorale amputée de 4 de ses membres " liquiderait désormais les affaires courantes".

Pour l'heure les secteurs et ou associations contactés par l'Exécutif n'ont pas encore réagi officiellement. Néanmoins selon de nombreux observateurs, il est fort probable que cette démarche n'aboutisse point  dans la mesure où plus d'un considère,  à moins d'un miracle que  le pouvoir actuel puisse survivre au delà du 7 février et accoucher le prochain Président même par césarienne.

Le spectre d'un pouvoir de transition en Haïti paraît de plus en plus imminent au regard des différentes propositions émises ici et là et la détermination affichée il y a encore quelques jours par le Président Martelly de se retirer le 7 février 2016. Le hic, il paraît qu'il  ne remettra le pouvoir pas à un élu comme il l'avait toujours souhaité dans ses multiples interventions.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)