Le G30 et Alliés prend acte de la Note de la Commission Présidentielle d’Evaluation datée du 26 décembre 2015 annonçant son transport au Centre de Tabulation des Votes contrairement à l’article 186 du Décret électoral disposant que dans les cas nécessitant des vérifications soit dans les archives, soit dans les bases de données de l’Institution Électorale, soit sur le terrain, seul le BCEN, par avant-dire droit, peut ordonner la réalisation d’une vérification. Dans ce cas, le Tribunal et les parties se transportent sur les lieux pour telles vérifications que de droit.

Le G30 et Alliés demande aux sieurs et dames Pierre-Louis OPONT, Ricardo AUGUSTIN, Pierre MANIGAT Jr., Marie Carmelle Paul AUSTIN, Vijonet DEMEROT, Marie Yolette MENGUAL, Jaccéus JOSEPH, Lourdes Edith JOSEPH, Carline VIERGELIN de tirer les conséquences de cette Note qui scelle leur révocation pure et simple et leur rappelle qu’ils ont déclaré à plusieurs reprises qu’ils démissionneraient en bloc au cas une Commission viendrait à le CEP.

Le G30 et Alliés dénonce une fois de plus l’ingérence de l’Ambassadeur américain Peter MULREAN en particulier et du CORE GROUP en général et leur rappelle l’article 41-1 de la Convention de Vienne du 18 avril 1961 sur les relations diplomatiques qui précise péremptoirement que sans préjudice de leurs privilèges et immunités, toutes les personnes qui en bénéficient ont le devoir de respecter les lois et règlements de l’Etat accréditaire. Elles ont également le devoir de ne pas s’immiscer dans les affaires intérieures de cet Etat.

Le G30 et Alliés s’étonne que l’Ambassadeur s’érige en Juge Suprême des Ordres judiciaire et électoral en affirmant qu’il n’y a pas de preuves de fraudes massives au cours des élections de 2015 et en choisissant d’ignorer les accusations et faits de corruption imputés à des Conseillers électoraux, aux candidats du Pouvoir Tet Kale et à des Agents de la Communauté Internationale appartenant au CORE GROUP.

Le G30 et Alliés informe qu’il intentera des actions judiciaires contre les Chef de l’Executif Michel JOSEPH MARTELLY et Evans PAUL, le Président du Sénat Andris RICHE, le Directeur des Presses Nationales Fritzner BEAUZILE et les sieurs et dames Pierre-Louis OPONT, Ricardo AUGUSTIN, Pierre MANIGAT Jr., Marie Carmelle Paul AUSTIN, Vijonet DEMEROT, Marie Yolette MENGUAL, Jaccéus JOSEPH, Lourdes Edith JOSEPH, Carline VIERGELIN en cas de transmission des prétendus résultats définis partiels des élections frauduleuses des 9 aout et 25 octobre 2015 en violation de l’article 188 du Décret électoral, aux fins de promulgation, de publication, de validation et d’installation d’élus illégitimes surtout ceux impliqués dans le trafic de la drogue.

 

Le G30 et Alliés exige la non-immixtion dans les Affaires internes d’Haïti et des élections financées par les seuls fonds du trésor national et des contribuables haïtien.

Port-au-Prince, le 28 décembre 2015.
Jacques SAMPEUR, Porte-parole

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)