Jean Danton Léger

L’ex-parlementaire était venu vendre l’évangile de la transition à cette émission de Ranmase parce que, croit-il, ni le président Martelly ni l’actuel Conseil électoral provisoire ne pourront nous conduire vers des élections crédibles susceptibles de nous permettre de remplacer correctement les élus dont le mandat arrive ou va arriver à expiration.

‘’Président Martelly est une non-valeur, c’est normal qu’il cherche à en détruire (Rotschild).  Le plus étonnant dans tout cela, je me disais qu’il ne pourrait trouver que sa propre mère ou quelqu’un d’aussi décrié ou mal-aimé que lui-même pour accepter de succéder au ministre de la Communication mais, je dois avouer que je ne connaissais pas assez bien mon ancien président de parti (Mario Dupuy, Ansanm Nou Fo). Pour appuyer l’ancien député de Léogane dans son plaidoyer pour la Transition, le Dr Jean Enold Buteau dit se rappeler que les rares bonnes élections réalisées dans ce pays, ces vingt dernières années,  l’ont été  sous des régimes transitoires (Ertha Pascal Trouillot ou Boniface Alexandre et Gerard Latortue). Malgré des piques intempestives de Steven Benoit pour lui signifier que son collègue Henri Céant est branché élections avec de grosses affiches dans les rues, Me Reynold Georges n’en démord pas.  Il prône ouvertement le départ de l’actuel CEP, l’annulation des élections du 9 Aout et le départ du président Martelly.

‘’Je milite pour la Transition et elle sera dans l’intérêt de Me Céant aussi’’, a dit le juriste en réponse au sénateur-candidat à la présidence qui dit avoir soumis un ultimatum au CEP pour corriger de graves lacunes du premier tour des législatives avec des partis et candidats proches du pouvoir qui doivent être sanctionnés et même radiés du processus. Sinon ? Se questionne-t-on à propos de la position de M. Benoit. Il répond lui-même en affirmant qu’il pourrait éventuellement regagner les camps de ceux qui œuvrent ouvertement pour la Transition.

 Le président du sénat (du moins ce qui en reste), Andrice Riché a préféré jouer au moraliste conseillant aux acteurs de chercher ensemble un compromis à la crise au lieu de se positionner ouvertement. Personne n’a réussi à savoir s’il est pour ou contre la transition mais, vu les rapports privilégiés qu’il a développés avec le président Martelly ces derniers temps (il a révélé avoir conseillé, de concert avec le président du CSPJ, le chef de l’Etat, Michel Martelly à faire sortir un arrêté pour nommer le DG de la PNH pour trois ans et lui a déconseillé de prendre pareilles mesures pour la BNC et la BRH. Craignant les pressions de l’International, on doute que le sénateur OPListe soit partisan d’une transition politique dans le pays.

Me Kedlair Augustin, l’ancien porte-parole de la primature se positionne contre la Transition en même temps qu’il est très remonté contre le CEP qui n’est, selon lui, pas à la hauteur (il est arrivé à une peu envieuse place dans les sénatoriales du Nord’Ouest). Pour soutenir Mme Edmonde Supplice Beauzile qui avait développé un assez bon argumentaire contre le CEP et contre le président Martelly pour bien montrer la nécessité d’une Transition en ce moment précis, Me Jean Danton Leger a avoué avoir, à un moment, douté de la conviction démocratique de celle-ci quand son parti (La Fusion) avait rejoint le gouvernement mais, aujourd’hui, dit-il ‘’Je retrouve ma grande et bien-aimée Edmonde, celle qui veut lutter aux côtés du peuple pour ses revendications démocratiques légitimes et c’est celle-là que je préfère’’, a dit Danton Léger sous les applaudissements des autres opposants du panel.

La concernée répondra que sa position était minoritaire et qu’elle n’avait jamais soutenu ce choix. Encore sur le replâtrage du gouvernement, Steven Benoit et Buteau diront qu’ils ne s’en soucient guère car, le pays a d’autres préoccupations plus pressantes que “des jouisseurs qui se la coulent douce”.

‘’Rothschild est mon ami depuis 20 ans à peu près et je lui avais conseillé de sortir de ce merdier car, je savais déjà qu’on allait l’humilier’’ a dit Steven Benoit qui note des désordres graves au niveau de l’Etat avec des ministères créés sans loi organique (Communication, Défense, Affaires électorales etc..) ; je note aussi qu’au ministère des Finances, il n’y a pas moins de 8 directeurs généraux adjoints. Dr Buteau était lui revenu sur les conditions peu orthodoxes dans lesquelles Jovenel Moyse obtenait des crédits de l’Etat pour son projet de la culture de la banane. Et sur cette question, Steven Benoit parle de vaste bluff car, selon lui, un bateau ne laisserait pas un port en Allemagne pour venir jusqu’ici pour un petit container de bananes.

‘’Avec quoi il couvrirait les frais élevés de cette traversée de l’Atlantique ; à mon avis, ces petites caisses de bananes sont réaménagées dans un autre bateau en territoire voisin en compagnie d’autres produits dominicains, vraisemblablement encore des bananes dominicaines (point de transit) avant la destination finale qui pourrait bien être l’Allemagne comme ils le disent  ’’. 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)