Manif du 4 Septembre 2015

Alors que 46 candidats sur 53 se trouvaient au siege central du Conseil Electoral Provisoire à Pétion-Ville pour valider des bulletins de vote pour les élrctions du 25 Octobre et du 27 Décembre prochain, des centaines de manifestants étaient dans les rues de Delmas et de Pétion-Ville les 3 et 4 septembre dernier pour demander l’annulation du premier tour des législatives du 9 Août dernier et la démission de M. Pierre-Louis Opont, président de l’institution électorale.

Ce mouvement de protestation a été lancé par deux nouvelles organisations qui ont pris naissance après la proclamation du scrutin le 20 Août: le Front National des Candidats pour la lutte démocratique et le Collectif National Inter-Départemental des Candidats contre le Coup d’Etat électoral du 9 Août.

Des candidats à la présidence dont Dr Maryse Narcisse (Fanmi Lavalas) et Edmonde Supplice Beauzile (FUSION) avaient rejoint les manifestants dans les rues jeudi et vendredi.

“Il faut annuler la mascarade du 9 Août. Il n’y a pas eu de premier tour. On ne saurait parler d’un deuxième tour le 25 Octobre” a lancé brièvement la candidate de Fanmi Lavalas. Même son de cloche du côté de la présidente de la FUSION, elle aussi, candidate à la succession de Michel Martelly le 7 février prochain. Cependant, l’ancienne parlementaire (députée et sénatrice) a tenu à faire ressortir une certaine cohérence entre sa présence aux côtés des manifestants “sur le béton” et son absence au local du CEP pour valider la maquette des prochains bulletins de vote.

“La FUSION se déclare solidaire de ce vaste mouvement visant à porter le CEP à annuler les élections du 9 Août” entachées, selon elle, d’irrégularités et de coups fourrés. Prenant la parole vendredi dernierau cours de la deuxième journée de ces manifestations, Edmonde S. Beauzile a lancé un appel à tous les partis politiques qui “doivent bien saisir le bien-fondé de la grogne des candidats protestataires. Elle en a profité pour épingler le Forum Economique des Affaires.

“Ils ont désigné Opont. Ils doivent prendre leur responsabilité. Opont et ses accolytes doivent démissionner”  a conclu la candidate à la présidence de la FUSION.
Un extrait de la manif hier à Delmas et à Pétion-Ville.

Manif contre le CEP (Vendredi 4 Septembre 2015) from Yves Cajuste on Vimeo.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)