Jeannot Jean, Dr Antoine Joseph, Antoine Auguste, Reynold Georges, Jean Monard Metellus, Pierre Esperance

Il était coordonnateur National de PHTK. Il a laissé le parti pour se porter candidat à la présidence sous une autre bannière parce que le Parti Haïtien Tet Kale ne voulait pas de lui comme candidat au sénat de l’Ouest mais, plutôt comme candidat à la députation de Pétion Ville. Pourtant, il ne leur tient pas rigueur ; en bien des cas, à l’émission de Ranmase samedi dernier, il a même essayé de défendre le bilan de l’Administration du président Martelly.

Si bien que Me Reynold Georges, de retour à Ranmase après plusieurs années de brouille, a estimé que le départ  de Toto (Dr Antoine) n’était que stratégie pour permettre au PHTK de mieux contrôler le terrain politique en se multipliant (en groupuscules de partis dans l’espoir de tout rafler) mais, confie Me Georges, le PHTK  aura bien du mal à atteindre cet objectif car, le bilan de Martelly est trop chiche, trop maigre pour espérer prétendre à quoi que ce soit. Dr Antoine Joseph a jonglé avec l’intervention à scandale du président à Miragoane la semaine dernière ; il a essayé de lui trouver des circonstances atténuantes  (son Administration est celle qui a fait plus d’efforts pour respecter le quota de 30% de femmes ; il a fait publier la loi sur la paternité responsable etc..) pour ensuite condamner très mollement les agressions verbales du chef de l’Etat contre une dame lors d’une réunion électorale dans la métropole des Nippes.

Devant le tollé suscité par l’attitude ambivalente du Dr Joseph dans cette affaire inacceptable (les messages téléphoniques et les réactions au panel)  et surtout sur l’insistance de Pierre Espérance du RNDDH, Dr Antoine Joseph a dû adopter un ton plus ferme. Question de Pierre Esperance au Dr Joseph : sous une éventuelle administration du Dr Joseph, comment réagirait face à un ministre qui aurait eu le comportement de Martelly à Miragoane ? ‘’Il serait automatiquement renvoyé’’, a répondu sans équivoque le concerné mettant ainsi fin à ce débat. 

Le secrétaire exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains avait auparavant rappelé le contexte dans lequel l’incident avait eu lieu et fustigé au passage le comportement de celui qui nous dirige, une attitude indigne d’un chef d’Etat. Il a conseillé aux haïtiens qui se rendent le weekend prochain aux urnes de ne pas voter des gens qui se réclament de cette équipe immorale et sans grandeur. Antoine Auguste du Collectif 4 Décembre dit s’étonner devant le niveau de dégénérescence de cette société.  ‘’Les déclarations de Martelly sont intolérables mais que dire de la réaction de la foule qui était avec lui et parmi elle des femmes aussi qui se réjouissent d’un président qui humilie l’une d’entre elles’’, a déploré M. Auguste qui croit que le travail qui doit être fait pour que ce peuple se reprenne en main est immense.

Sur le dossier de la crise avec la République dominicaine, Antoine Auguste nous a rappelé que le moratoire de la RD pour l’expulsion massive des haïtiens débute en fait ce 2 Aout et tout semble indiquer que l’on s’achemine vers une crise humanitaire aux conséquences incalculables pour le pays si la diplomatie ne trouve pas une issue à cette crise. Dr Joseph et Me Georges conseillent au pays de trouver d’autres partenaires pour commercer et d’isoler la RD alors que Pierre Esperance continue de regretter le choix antérieur des autorités haïtiennes de ramener sur un plan bilatéral une question qui avait pourtant mobilisé la communauté internationale. Tout le monde doute de la sécurité des élections à venir avec le climat de violence qui s’installe peu à peu à travers tout le pays.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)