Plusieurs centaines de partisans de la Plateforme Vérité ont gagné une nouvelle fois les rues ce jeudi 9 juillet en vue de demander au Conseil Electoral Provisoire de réintégrer leur candidat à la présidence Jacky Lumarque dans la course pour la prochaine présidentielle. Partis du carrefour de l'aéroport sur la route de Delmas, les manifestant ont tenu des propos hostiles à l'endroit du CEP qu'ils ont accusé d'avoir délibérément écarté leur candidat à la présidence sous la pression de politiciens "paniqués".  

"Aupont vendeur de pays, justice pour Lumarque" ont scandé les manifestants qui ont appelé le CEP à la raison. Plusieurs grandes figures de la Plateforme Vérité de l'ancien Président René Préval ont pris part à cette manifestation dont l'homme d'affaires Didier Fils-Aimé, candidat au Sénat pour le département de l'Ouest, Dimitri Vorbe ou encore  Antonio Cheramy (Don kato). Arrivés à Pétion-Ville,  les manifestants se sont dirigés devant les locaux du CEP où des unités spécialisées de la PNH étaient déjà positionnées. Dans un message final destiné aux membres du CEP l'homme d'affaires Didier Fils-Aimé a appelé le CEP "à se ressaisir en remettant en selle Jacquy Lumarque pour les prochaines élections. " Les raisons évoquées pour écarter Jacquy Lumarque ne tiennent pas"  a soutenu Didier Fils-Aimé qui invite le CEP à mettre de côté l'orgueil et prendre ainsi la voie de la raison et du droit.

Plusieurs manifestants proVérité sur tout le parcours de cette manifestation ont clairement déclaré ''sans leur candidat Jacquy Lumarque il n'y aura pas d'élections''.

Le CEP avait pris la décision d'écarter Jacky Lumarque de la prochaine présidentielle du fait que ce dernier  n’aurait pas présenté de certificat de décharge avant le délai de dépôt des pièces de candidature.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)