‘’Je ne m’explique toujours pas comment l’Administration Martelly-Lamothe ait pu ramener la crise haitiano-dominicaine née de l’arrêt 168-13 à un dialogue binational alors que la Communauté internationale s’était déjà saisie de la question et s’apprêtait à tout faire pour, sinon obtenir le retrait de l’arrêt (ce qui aurait été compliqué et difficile) mais tout au moins bloquer son application’’, a dit le Dr Buteau qui croit que l’attitude des autorités haïtiennes qui est plus que condamnable témoigne de leur complicité avec les voisins ... 

car, indique-t-il, ‘’ils ne sont pas bêtes à ce point ; c’est plutôt une question d’intérêt, une affaire de gros sous qui peut porter des responsables à ignorer leurs propres ressortissants et les abandonner comme des chiens’’.

Le professeur Sauveur Pierre Etienne, candidat à la présidence de l’OPL a fait un exposé sur l’état des relations entre les deux pays pour bien montrer que les contentieux ne datent pas d’hier. Et,  ironie de l’histoire, nos dirigeants ont toujours eu cette attitude de ‘’Konzé ‘’ qui embête le Dr Buteau. ‘’Rappelons-nous ce qui s’est passé entre Lescot et Trujilio après le massacre de 1937 ou ce dernier, sous un calcul fantaisiste et scandaleux, avait accepté 750.000 dollars pour les cadavres haïtiens, comme le rapporte Roger Dorsainvil dans son ouvrage sur ce drame’’, a dit le professeur Pierre Etienne qui souligne que l’histoire des relations entre les deux peuples est jalonnée de faits aussi barbares que révoltants et les dirigeants dominicains ont même souvent joué un grand rôle dans les élections en Haïti.

 ‘’Elie Lescot et même Vincent étaient leurs pions’’, a dit le dirigeant de l’OPL qui ne croit pas du tout dans les vagues de déportations d’haïtiens annoncées. ‘’Ils le font à chaque fois, surtout en période électorale, ils utilisent les déportations comme armes de chantage et une fois qu’ils ont obtenu ce qu’ils cherchent, ils y mettent un terme sans explication et sans raison apparente’’.

Sauveur Pierre Etienne indique que la République dominicaine cherche un leadership dans la région depuis des lustres ; ils se sont dits (les dominicains), si les américains peuvent installer des dirigeants au pays à travers des résultats d’élections dirigés (comme pour Martelly dernièrement), pourquoi ne peuvent-ils pas le faire eux-mêmes.

Reynald Lubérice, conseiller du président sur les dossiers internationaux n’est pas d’accord avec l’approche du Dr Buteau consistant à dire que le rapatriement de la crise était une erreur de stratégie de la part des autorités haïtiennes. Le représentant du pouvoir croit que les nations, malgré leur degré d’amitié avec les autres, ne défendent que les intérêts de leurs propres ressortissants; autrement dit, Haïti ne pouvait compter que sur elle-même pour défendre les droits de nos compatriotes et c’est ce que les autorités haïtiennes ont toujours cherché à faire.  En chœur, Le professeur Sauveur Etienne et  Dr Buteau se sont empressés de faire comprendre au jeune Reynald Lubérice qu’il ne peut être plus royaliste que le roi lui-même.

‘’Quand le premier ministre Evans Paul a lui-même avoué que la démarche n’était pas bonne et c’est la raison qui l’a poussé à dégager un consensus haïtien pour aborder la question ; vous ne pouvez pas vous-même nager à contre-courant’’.

Les deux professeurs étaient encore plus déçus du candidat à la députation du PHTK pour la circonscription de Belladère quand celui-ci, dans une tentative de prendre le contrepied des arguments de ceux-ci qui avaient critiqué une société qui avait mis au pouvoir un chanteur sans expérience (Martelly), a mis en avant un texte de loi que l’Administration de Martelly avait fait voter alors que les soi-disant intellectuels ne l’avaient pas fait avant lui.

‘’J’aurais pu vous demander si Martelly pouvait donner une seule des universités qu’il avait promises dans chacune de nos sections communales ainsi que le Terios pour chacun des haïtiens’’, a répondu avec ironie Sauveur Pierre Etienne.

Sur le même dossier (République dominicaine)  le professeur Auguste D’Meza n’en revient pas avec la décision des autorités haïtiennes de traiter elles-mêmes le problème en écartant la communauté internationale qui avait, dans un élan de solidarité spontanée, volé à notre secours. ‘’Les dirigeants haïtiens ont réussi à noyer la question et aujourd’hui, dit-il, nous en payons les conséquences’’. Gougousse (son surnom) va jusqu’à préconiser, Et le professeur Pierre Etienne est d’accord, un allègement de la taxation sur les produits en provenance d’autres pays de la région des Caraïbes, de l’Amérique centrale et de l’Amérique du Sud pour boycotter les produits dominicains qui eux subiraient une augmentation de taxe douanière. 

L’agronome Joël Ducasse qui prête ses services à la Plateforme Justice fait lui-même référence à l’économie de rentes qui oblige le pays à  dépendre presqu’essentiellement de la République voisine. ‘’Ils sont à peu près 200, cette petite clique de la bourgeoisie d’affaires haïtienne qui concentre toutes les richesses du pays entre ses mains et qui s’en fout pas mal de la misère des masses.

‘’Je déteste René Préval car, il a été utilisé comme béquille servile, comme suppôt pour ces gens que l’on retrouve dans le secteur bancaire, dans les produits pétroliers et autres’’, a dit l’agronome Ducasse qui s’en est aussi pris au candidat à la présidence de PHTK présenté comme exemple par M. Lubérice à un moment de l’émission pour son projet dans le secteur agricole.

‘’J’aime bien Jovenel et je le connais bien ; mais, il n’a pas la tête d’un politicien et de plus, le projet auquel vous faites référence ne valorise pas l’initiative haïtienne car, les intrants utilisés sont achetés aux prix d’or à l’étranger alors que nous en produisons ici et les techniciens viennent de la République dominicaine et d’Israël’’.  

Dernier intervenant à cette émission spéciale consacrée à la crise haitiano-dominicaine et les déportations de nos compatriotes annoncées est le juriste et spécialiste en droit de l’homme, Gédéon Jean, membre du Comité Mixte de Solidarité Nationale. Il a surtout expliqué le sens de son engagement au sein de ce comité tout en maintenant les critiques qu’il a toujours émises à l’encontre des dirigeants haïtiens pour la gestion calamiteuse de ce dossier.

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)