Jean Dominique

Sur les réseaux sociaux, dans les médias de la capitale aussi bien que dans les villes de provinces, dans la diaspora cette interview accordée par Oriel Jean, ancien responsable de la sécurité présidentielle sous Jean Bertrand Aristide à Guyler C Delva n’aura pas manqué de faire le buzz. Dans cette interview de près d’une trentaine de minutes, Oriel Jean assassiné dans des conditions non élucidées le 2 mars dernier témoignent des circonstances qui auraient entraîné la planification puis l’exécution du PDG de la radio Haïti Inter le 3 avril 2000.

«Jean Dominique était devenu un élément gênant pour Jean Bertrand Aristide qui voyait en ce dernier un obstacle pour revenir au pouvoir en 2001 » confie Oriel Jean à  Guy Delva, responsable de SOS journaliste. «  Il faut freiner Jean Léopold Dominique » déclare l’ancien Président Jean Bertrand Aristide à l’endroit d’Oriel Jean qui l’instruit d’entrer en contact avec l’ex-sénatrice Mirlande Libérus qui aurait joué un rôle prépondérant dans la préparation du crime du 3 avril 2000.  

Oriel Jean qui n’était pas dans le pays au moment des faits indique néanmoins avoir contacté Mme Libérus qui lui aurait demandé « un support logistique » pour mettre hors d’état de nuire Jean Léopold Dominique. «  D’un coté je ne voyais pas d’un bon œil cette affaire ni je ne pouvais non plus m’opposer à ce qui se préparait » a avoué l’ex chef de la sécurité présidentielle qui indique finalement avoir pris ses distances par rapport à ce plan précisant qu’il n’aurait plus été contacté par Mme Libérus. A en croire Oriel Jean, il y avait d’autres personnes bien placées et « tout aussi puissant  que lui dans l’entourage du Président Aristide » qui avaient été contactées dans le cadre de cette affaire.

Reconnaissant qu’il pouvait être tué en revenant dans le pays pour témoigner dans le cadre de l’affaire de Jean Dominique a souligné qu’il voulait jouer un rôle patriotique  et apporter sa contribution de manière à ce que la lumière soit faite sur ce dossier.

Une fois de plus dans cette interview accordée à Guy Delva, Oriel Jean a pointé du doigt plusieurs proches de l’ancien Président Jean Bertrand Aristide dans l’assassinat de Jean Dominique dont l’ex-sénatrice Mirlande Libérus.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)