Nassau (Bahamas) : le gouvernement dominicain viole le droit international, déclarent les leaders de la Caricom

Réunis à Nassau (Bahamas) les 25 et 26 février dernier, les Chefs de Gouvernement des pays de la communauté économique de la Caraïbes (Caricom) ont une nouvelle fois apporté leur soutien à la République d’Haïti à un moment où des Dominicains d’origine haïtienne et des « sans-papiers » haïtiens vivant en république voisine sont victimes d’actes de discrimination voire de violence.

En effet, dans le communiqué publié au terme de cette réunion à laquelle Haïti était représenté par  son ambassadeur aux Bahamas M. Antonio Rodrigues, les leaders de la Caricom condamnent  les mesures restrictives adoptées par le gouvernement dominicain dans le cadre d’un Plan de Régularisation des Etrangers.

Dans son intégralité, la déclaration des leaders de la Caricom sur la situation des Dominicains d’origine haïtienne et des migrants haïtiens vivant en République dominicaine.

"La Communauté des Caraïbes a noté avec une vive préoccupation qu’un certain nombre de développements récents affectent gravement les Dominicains d'origine haïtienne et les migrants haïtiens vivant en en République dominicaine. Le processus de régularisation des Dominicains d'origine haïtienne privés arbitrairement de leur nationalité par la décision de la Cour constitutionnelle de la République dominicaine sur la nationalité de Septembre 2013 a expiré le 1 février 2015. Les responsables gouvernementaux ont indiqué qu'il (processus de régularisation) ne serait pas prolongé, malgré le fait que seul un nombre très limité (6937) de personnes ont pu appliquer dans le délai fixé par cette loi, laissant plus de 100 000 vulnérables à l'expulsion.

Ce développement pénible doit être placé dans le contexte de l'arrêt du 22 Octobre 2014 de la Cour interaméricaine des droits de l'homme qui a appelé à  l’annulation de toutes les dispositions résultant de la décision sur la nationalité et le renversement de la décision elle-même.  La Communauté réitère sa condemnation de la République dominicaine pour violation du droit international par son gouvernement.

La Communauté des Caraïbes condamne également la résurgence du sentiment anti-haïtien en République dominicaine. Cela a conduit à l’assassinat d'un migrant haïtien le 11 Février 2015, la profanation du drapeau haïtien et l'expulsion d'un nombre croissant d’Haïtiens sans vérification de leur statut d'immigration. Compte tenu de ces développements inquiétants, la Communauté des Caraïbes maintient sa posture de " "no business as usual" " avec la République dominicaine".

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)