Nancy Jocelyn

 

Le jeudi 18 décembre, les opposants au pouvoir ont foulé le macadam pour dénoncer et demander le départ du pouvoir en place. Suite à cette manifestation, la militante de l’Organisation Fanm Lakay Nancy Jocelyn, qui réclamait le départ du Chef de l’État, a été agressée dans la nuit du 18 décembre par des hommes armés et masqués qui prétendaient être proches du pouvoir.

« J’ai été agressée et battue par des bandits. Ils ont pris ma mallette contenant mon ordinateur et d’autres objets. Ils m’ont dit que le président est élu pour cinq ans et qu’il restera à sa place. Ils m’ont traité de fille de pute et ils m’ont dit d’aller informer le sénateur Moïse Jean-Charles et l’avocat André Michel de ce qu’ils m’ont fait », a déclaré madame Jocelyn qui est encore souffrante.

 

La militante de Fanm Lakay se remet peu à peu de l’agression dont elle a été victime et promet de continuer la lutte pour destituer le président Martelly. « Je suis une combattante, le combat doit continuer. Malgré que je suis souffrante, je ne vais pas baisser les bras ; je vais continuer à participer aux différentes manifestations pour débarrasser le pays de ce régime mafieux. Je convie la population à participer aux manifestations pour le chasser du pouvoir. La démission de Laurent Lamothe n’est pas le but final mais c’est une étape que nous avons franchie », a-t-elle martelé. 

 

Suite à cet acte, Nancy Jocelyn qui était domiciliée à Nazon et dont un proche a été tué par balle lors des dernières manifestations se dit se mettre à couvert afin de protéger sa famille des assaillants. Signalons que Nancy Jocelyn est secrétaire générale de l’Organisation populaire dénommée Fanm Lakay.

 

Gérald Bordes

 

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)