Legende ; Jeannot Jean, Sauveur Pierre Etienne, Garry Jean Philippe, Jean Monard Metellus, Newton Louis saint-Juste, Himmler Rebu, Kedlaire Augustin (photo de Wilner St-Val)

Le Ranmase de ce samedi 15 Novembre n’a pas échappé à la règle qui veut que notre collaborateur disparu de manière subite  mercredi dernier au soir soit au centre de tous les débats et discussions dans toutes nos émissions et de ce fait tous nos invités du grand Show du samedi se sont prêtés au jeu de partager avec l’auditoire leur expérience ou leur souvenir de celui qui restera à jamais gravé dans nos cœurs et sans doute aussi dans celui de tous les haïtiens qui l’avaient connu, aimé et même ceux qui ne l’ont jamais vu mais, qui avaient appris à admirer à distance ce talent hors pair, inimitable, unique en son genre  de cet homme qui a passé des années à faire rire tout un pays (il est avec nous depuis 2010, après le tremblement de terre). 

De tous nos invités, Garry Jean Philippe est sans doute le seul à ne pas l’avoir vraiment connu mais, il se fie aux témoignages de ses amis pour reconnaitre que le talent de Jean-Mary Gabriel était immense et il se surprend encore à essayer de comprendre l’impact de sa disparition sur des milliers de gens qui se sont défilés au studio de Caraibes FM pour témoigner leur respect et leur sympathie.   Pierre Esperance du RNDDH ne l’a sans doute jamais croisé mais, l’émission (Matin Caraibes) réalisée en direct depuis Ennery en début du mois lui a particulièrement marqué pour l’humour haut de gamme dont seul Jean-Mary a le secret .

Pour les autres invités, Jean-Mary était comme un membre de leur famille. Sauveur Pierre Etienne se souvient du militant politique de son parti, l’OPL et de l’immense popularité dont a joui cet artiste ; « si on devait voter aujourd’hui, on dirait même que personne n’aurait pu le vaincre, même à la présidentielle », s’est enorgueilli le coordonnateur National du parti du feu Gérard Pierre Charles. Stanley Lucas de Washington Democracy Project a fait une prière pour l’humoriste et homme de théâtre. Lle porte-parole de la Primature confie qu’il a voué au défunt une appréciation sans borne et que Jean Mary semblait la lui rendre bien puisqu’il avait souhaité rencontrer Me Augustin un jour à Matin Caraïbes et ses rêves étaient exhaussés. Me Kedlair Augustin se rappelle des moindres spots du publiciste et particulièrement de l’un réalisé pour le compte de Primat ou il disait entre autres « Si tu veux travailler un jour à la primature utilise Primat ». Me Newton St-Juste raconte lui que son souvenir de  l’artiste remonte à l’année 2007 ou les feuilletons télévisés étaient à la mode  (JMG jouait dans Gabel notamment) et il se rappelle comme si c’était hier de cette époque ou Jean-Mary Gabriel faisait les beaux jours de la radio Tropic et il a terminé sur un message d’Unité montrant, avec la mort de l’artiste, la fragilité de la vie. Et le ministre Himmler Rebu est probablement le dernier à l’avoir côtoyé au micro comme invité avant sa mort. ‘’Il est tellement naturel, tellement spontané qu’il m’avait donné sa chaise lorsque j’étais arrivé au studio et sans s’en rendre compte, il est revenu s’assoir sur moi pour faire un commentaire à chaud sur un sujet évoqué a l’émission…….sacré Jean-Mary ’’.

Fini le round d’observation que constituait  la mort subite de Gabriel, les acteurs ont mis leur gant de boxe pour s’affronter sur le terrain politique et des libertés individuelles. Pierre Esperance était le premier à déplorer des propos malséants et maladroits du ministre de la Communication dans les colonnes du quotidien le Nouvelliste à l’égard de l’Opposition et le militant des droits humains à appeler l’Administration Martelly-Lamothe à se désolidariser du ministre en le révoquant pour bien montrer à la classe politique qu’il souhaite ramener sur la table du dialogue et des négociations politiques qu’elle est animée de bonne foi.
Sans aller aussi loin, Sauveur Pierre Etienne a aussi condamné les propos du ministre Heriveaux et quand le porte-parole du premier ministre a expliqué que le contexte de la déclaration ni son sens ont été mal exploités, le responsable de l’OPL a semblé marché dans sa logique en expliquant qu’en politique, on doit surtout éviter  les propos à double sens  que ses adversaires  ne manqueront pas d’exploiter à leur profit.  Newton Louis St-Juste va provoquer la colère de M. Pierre Etienne en indiquant que ceux qui qualifient l’opposition de cafards et ceux qui l’appellent Opposition Zoblod (Sauveur P.Etienne justement) sont dans le même panier et pour preuve, aucun de leur militant n’est arrêté ni persécuté alors que la vraie opposition au pouvoir compte plus d’une quarantaine de prisonniers politiques et l’avocat et militant politique André Michel fait face à de graves persécutions politiques. 

Quand le dirigeant de l’OPL a essayé de riposter en rappelant à Me St Juste que ses frères lavalas l’avaient contraint à l’exil pendant près de 10 ans, imperturbable, Me St Juste est revenu à la charge pour demander à l’intéressé  de clarifier la position de son parti : ‘’L’OPL est en opposition face au pouvoir ou face à l’opposition elle-même’’, s’est demandé le juriste.  Et quand Me St Juste a voulu s’en prendre au ministre des Sports pour les parcs sportifs construits par le fils du président de la République sans titre et surtout, pour certains, sans appels d’offre et avec des suspicions évidentes de corruption, Himmler Rebu a confié qu’une évaluation est en train d’être faite du point de vue technique et déjà, l’on a remarqué, dit-il, que plusieurs ne répondaient pas aux normes.  Le ministre Rebu a voulu rester lui-même tout en étant membre du gouvernement qu’il a juré de ne pas défendre aveuglement mais, il s’en est pris à Me St Juste quand celui-ci a voulu faire porter au président Martelly des comportements ou des attitudes que l’intéressé ne peut prouver ; n’étant pas présent aux rencontres auxquelles il a fait allusion. 

Stanley Lucas, comme à son habitude s’en est pris à Me St Juste qui serait, selon lui, un élément négatif ne travaillant pas pour le bonheur d’Haïti et a traité le groupe des 6 sénateurs d’anarcho-populistes dont le seul vote (amendement à la loi électorale) aurait permis le déblocage de la crise. Garry Jean-Philippe lui ne désespère pas de voir les élections se réaliser au premier trimestre de l’année 2015. Himmler Rébu n’y croit pas lui-même. Pourtant, c’est le credo de son premier ministre depuis des temps.      

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)