Plusieurs organisations populaires des Cayes dénoncent l’arrestation de leurs  trois  camarades politiques  dimanche dernier. Ces  représentants d’organisations populaires appellent les autorités à libérer ces militants politiques pour éviter que la situation  ne tourne au vinaigre.  Ils indiquent qu’ « ils vont manifester violemment  dans les jours à venir si les autorités ne relâchent pas leurs camarades ». (RADIO LUMIERE-RADIO MACAYA-RADIO MONOPOLE-TMS)

Thimoté Hilaire, membre de cette coalition politique, a fait savoir que « le gouvernement Martelly-Lamothe  n’est autre qu’un pouvoir violent ». Il soutient que «  Roro Nelson,  proche du gouvernement, ne fait qu’agresser de paisibles citoyens au niveau de la capitale et  aucune action  judiciaire n’est prise  à son encontre pour le freiner dans ses agissements barbares ». (RADIO MACAYA-RADIO LUMIERE-RADIO MONOPOLE-TMS-RADIO MONOPOLE)

Robert Pierre Richard, membre de la coalition d’organisations populaires des Cayes, indique qu’ « il va porter plainte à la section des droits humains de la Minustah et au  niveau de  l’Amnistie internationale  contre le délégué départemental et le maire des Cayes qui, dit-il, ont magouillé pour faire arrêter les paisibles militants politiques de la ville ». Il  déclare que « si le président n’intime pas l’ordre à ces représentants dans le  Sud  pour faire libérer les militants politiques du département, il va connaitre des jours sombres  jusqu’à perdre son pouvoir ». (RADIO MACAYA- RADIO LUMIERE-RADIO MONOPOLE-TMS-RADIO MONOPOLE)

Lucien Orgela, Ti Pistol, plaide en faveur de la libération des trois militants politiques. Il appelle les autorités à ne pas jeter de l’huile sur le feu. Ti Pistol a fait remarquer que les voyous qui ont incendié les institutions  publiques de la ville des  Cayes  en décembre 2010 pour porter le président Martelly au pouvoir circulent librement à  travers la ville pendant que des paisibles citoyens croupissent en prison.  (RADIO MACAYA- RADIO LUMIERE-RADIO MONOPOLE-TMS-RADIO MONOPOLE)

JUSTICE

Le Parquet des Cayes est maintenant logé dans un nouveau local, informe le commissaire du gouvernement de la Juridiction des Cayes, Me Viosenel Bissainthe.  Le Parquet est maintenant logé au rez-de-chaussée de la Cour d’appel  à la Rue Châteaudun, précise Me Bissainthe.  (RADIO MACAYA)

 Le président de la Cour d’appel des Cayes, Me Jacques Pierre, dénonce le commissaire du gouvernement  de cette juridiction qui, dit-il, a utilisé la force pour intégrer  les locaux  de son institution. Me Jacques Pierre  soutient que « la cohabitation entre la Cour d’appel et le Parquet est complètement impossible puisque le Parquet est la maison du peuple pendant que la Cour d’appel joue un autre rôle ». Il révèle que le commissaire a fait irruption à la Cour d’appel à l’insue des juges de cette instance. (RADIO MACAYA)

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)