Jeannot Jean ( Metteur en onde ), Evans Paul, Sauveur Pierre Etienne, Francky Exius, Daly Valet, Jean Monard Metellus ( L'animateur )

L'ancien maire de la capitale a surpris tout le monde, y compris ceux qui comme Sauveur Pierre Etienne ou Lucien Jura avaient bien misé sur l'ancien dirigeant du KID pour se défendre contre les attaques des adversaires de cet accord. "Nous en sommes conscients, si le président Martelly a jugé bon de rencontrer des entités de la société sur la problématique des élections et la conjoncture en général, c'est bien la preuve de l'échec de El Rancho .....

L'ancien maire de la capitale a surpris tout le monde, y compris ceux qui comme Sauveur Pierre Etienne ou Lucien Jura avaient bien misé sur l'ancien dirigeant du KID pour se défendre contre les attaques des adversaires de cet accord. "Nous en sommes conscients, si le président Martelly a jugé bon de rencontrer des entités de la société sur la problématique des élections et la conjoncture en général, c'est bien la preuve de l'échec de El Rancho et si je fais semblant de ne rien comprendre pour continuer à faire croire à tout le monde que l'accord est toujours en vie, alors la le problème n'est pas l'accord mais plutôt moi qui serais fou pour ne pas reconnaitre cette évidence", a déclaré Evens Paul sous les yeux ravis d'un sénateur comme Francky Exius qui s'était évertué pendant toute l'émission à faire comprendre au Coordonnateur de l'OPL et au porte-parole de la présidence que l'accord auquel ils faisaient référence était une coquille vide, un accord mort-né.

Lucien Jura dont l'apprentissage du dur métier du porte-parole va lui obliger à publier un ouvrage sous peu (a t-il confié) s'est démêlé comme un beau diable pour essayer de trouver des épithètes et qualitatifs conformes aux consultations actuelles de son chef (Martelly) sans évoquer le mot dialogue pour ne pas se déjuger ni mettre en difficulté le pouvoir qui s'est jusque-là accroché à El Rancho et ainsi faire contre mauvaise fortune bon coeur.

La gymnastique était d'autant plus compliquée que Lucien Jura devait non seulement rassurer les acteurs de El Rancho que leur travail était efficace, utile et d'actualité mais en même temps, il devait trouver aussi un discours cohérent pour convaincre les prochains interlocuteurs du président Martelly que celui-ci n'avait pas d'à priori et que les discussions seraient ouvertes et sincères. En fait, malgré la dextérité du porte-parole et sa relative bonne foi, les deux groupes représentés par Francky Exius d'une part, Sauveur Pierre Etienne et Evans Paul d'autre part n'en sont pas convaincus.

Le professeur Etienne qui a investi toute sa crédibilité et son image dans l'accord de El Rancho sent arriver l'inéluctable et il est hors de lui-même. "Je sens un accord tacite ou sans le nom entre l'exécutif et l'aile radicale de l'opposition (zoblod) pour conduire le pays vers l'abîme et le chaos en janvier 2015; “ils ne veulent pas d’élections même si c'est pas pour la même raison alors que l'opposition modérée que représentent des partis comme l'OPL ou le KID ont tout fait et continuent à œuvrer pour éviter cette situation anarchique et en ce sens, nous disons que nous sommes prêts pour les élections".

Le sénateur Francky Exius s'est dit étonné devant le langage excessif du professeur qui refuse de respecter la position des 6 entités politiques de l'opposition démocratique et du groupe des 6 au sénat alors que "notre position est plus proche des aspirations du peuple qui croit que Martelly a gaspillé un temps précieux (les élections non tenues) et qu'il ne peut pas bénéficier de ses propres erreurs".

Evans Paul, encore lui, a surpris une fois de plus l'auditoire et les autres panélistes en prenant en partie le contrepied de l'argumentaire de son collègue Pierre Etienne qui voulait l'associer dans une opposition modérée face à une opposition jusqu'au-boutiste (zoblod): "N'en déplaise à mon ami de l'OPL, il n'y a pas d'opposition modérée, encore moins une opposition zoblod; il y a juste une opposition plurielle. On ne peut pas leur tirer dessus (l'autre opposition et les les 6 sénateurs) puisque la solution devra être trouvée avec eux", a commenté sagement Evans Paul.

Un confrère et ami, Daly Valet s'était lui attelé à expliquer le contenu de sa proposition de sortie de crise qui prévoit la démission du président de la République et du parlement (y compris les 10 sénateurs dont le mandat se poursuivra au-delà de janvier 2015) et l'adoption d'une nouvelle constitution qui autoriserait l'actuel chef de l'État à briguer un autre mandat (successif). M. Valet croit que c'est la meilleure formule pour éviter que l'on ne continue pas à s'éloigner de la charte fondamentale à laquelle “nous avons pourtant juré fidélité et obeisance”.

Sauveur Pierre Etienne et K-Plim ont aussi présenté leur proposition de sortie de crise et ce dernier a eu un échange plutôt intéressant avec le journaliste-commentateur politique sur le terme 2e République qui figure dans le document de celui-ci. Pendant aussi quelques 2 heures de temps, les panélistes ont fait le tour du “dossier Duvalier” puisque c'était le jour même (samedi dernier) des funérailles non officielles de Jean Claude Duvalier. Les invités étaient tous d'accord que dans le contexte actuel, Baby D'oc ne pouvait bénéficier de funérailles officielles et nationales. Le pauvre porte-parole de la présidence qui avait, dans un premier temps, au cours de la semaine écoulée, laissé penser qu'il y aurait des obsèques officielles pour le dictateur était encore dans ses petits souliers pour expliquer que ce n'était ni une faille ni un changement d'approche. Là encore, il n'a pas réussi à faire avaler la pilule aux autres panélistes (particulièrement à Francky Exius et au présentateur du show).

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)