Rudy Heriveaux, Jacquenet oxilus, Kedlaire Augustin, Tuneb Delpe, Jean Monard Metellus / Euvrard Saint -Amandx,  DSC_0084.JPG  , Lucien Jura, Sadrac Dieudonne, Camille Leblanc  (Photo de Wilner St-Val_L’ancien ministre de la Justice se souvient comme si c’était hier des évènements qui avaient mis  la ville des Cayes et la capitale sens dessus dessous et qui avaient contribué, dans une très large mesure, à la proclamation de Michel Joseph Martelly  comme président du pays. Il juge encourageants les progrès réalisés par les défenseurs de l’équipe Tet Kale qui, sans gêne aujourd’hui, se positionnent en donneurs de leçons de démocratie pour déconseiller aux leaders politiques encourageant les haïtiens  à gagner les rues pour manifester leur opposition au régime. En fait, Me Camille Leblanc s’adressait indirectement aux porte-paroles Lucien Jura (la présidence) et Kedlair Augustin (la primature) qui, quelques instants plutôt, s’en prenaient au Dr Turneb Delpé pour son appel en faveur de la mobilisation populaire pour faire échec au tandem Martelly-Lamothe .

Rudy Heriveaux, Jacquenet oxilus, Kedlaire Augustin, Tuneb Delpe, Jean Monard Metellus / Euvrard Saint -Amandx,  DSC_0084.JPG  , Lucien Jura, Sadrac Dieudonne, Camille Leblanc (photo de Wilner St-Val)L’ancien ministre de la Justice se souvient comme si c’était hier des évènements qui avaient mis  la ville des Cayes et la capitale sens dessus dessous et qui avaient contribué, dans une très large mesure, à la proclamation de Michel Joseph Martelly  comme président du pays. Il juge encourageants les progrès réalisés par les défenseurs de l’équipe Tet Kale qui, sans gêne aujourd’hui, se positionnent en donneurs de leçons de démocratie pour déconseiller aux leaders politiques encourageant les haïtiens  à gagner les rues pour manifester leur opposition au régime. En fait, Me Camille Leblanc s’adressait indirectement aux porte-paroles Lucien Jura (la présidence) et Kedlair Augustin (la primature) qui, quelques instants plutôt, s’en prenaient au Dr Turneb Delpé pour son appel en faveur de la mobilisation populaire pour faire échec au tandem Martelly-Lamothe

A Kedlair Augustin qui, dans une tentative désespérée de dédouaner l’ancien candidat Martelly dans la responsabilité de  ces désordres et de les mettre sur les seules épaules  des populations qui auraient agi seules, le journaliste Euvrard St-Amand (évoluant en Floride mais, ancien membre du groupe Caraïbes) a fait comprendre au porte-parole de la primature que sa justification était trop simpliste et que pour ceux qui connaissent la réalité de ce pays, ils savent très bien que les peuples n’agissent jamais seuls. Me Leblanc est revenu à la charge pour se moquer du ministre de la Communication, Roody Heriveaux qui avait déclaré auparavant qu’il était serein par rapport à l’impasse politique qui se profile à l’horizon avec les difficultés d’application du fameux article 12 du rapport de El Rancho.

‘’Le pays est habitué avec cette sérénité légendaire du ministre Heriveaux. Il était serein quand il était dans l’opposition et tirait  à boulets rouges sur Martelly, il l’est encore plus aujourd’hui qu’il est dans l’équipe qu’il combattait si vertement hier’’, a dit Me Leblanc.

Sur la saga politico-judiciaire impliquant Jean Bertrand Aristide, les défenseurs de Tet Kale, à l’exception notable de Stanley Lucas au téléphone dont la haine pour l’ancien prêtre-président n’a pas de commune mesure, se sont contentés de petits commentaires isolés pour ne pas, disent-ils, donner l’impression de s’immiscer dans les affaires internes de la justice. Le Dr Delpe  s’est chargé lui-même de rappeler.

‘’Je ne veux pas rentrer dans le fond de la question pour dire oui ou non si les accusations sont fausses ou pas, mais, le fait qui nous intéresse  c’est le moment et le contexte choisis pour le faire et surtout le juge ‘’politique’’ désigné sur l’affaire’’, a dit le dirigeant du MOPOD dont les propos ont trouvé un écho favorable chez le député des Gonaïves, Sadrac Dieudonné  qui n’a pas hésité à qualifier Lamarre Belizaire de « Juge Croupion »  qui n’aurait même pas dû attendre le verdict de la Cour de Cassation pour se déporter de cette affaire.  L’argumentaire selon lequel Lamarre Belizaire aurait pu se déporter volontairement de l’affaire est partagé par le juriste Jacquenet Oxilus mais, pas pour les mêmes raisons. Il croit lui-même qu’on ne doit pas clouer au pilori un jeune cadre du pays et celui-ci qui se sait dénoncé et accusé de partialité, doit comprendre que même au cas où la Cour de Cassation aurait tranché en sa faveur, il n’aurait assez de distance et de respect de la partie accusée pour conduire l’enquête. Me Leblanc est d’un autre avis tout en dénonçant lui aussi la forme utilisée pour demander à ce que Jean Bertrand soit amené devant le juge. Il estime que Lamarre Belizire peut aller jusqu’au bout, ne serait-ce que pour montrer à ses détracteurs que les accusations portées contre lui sont fausses et sans fondement. Si seulement, il croit qu’il est en son bon droit, a tenu à préciser l’ancien titulaire de la Justice sous l’Administration du président Préval.

Sur le terrain politique, les représentants du pouvoir Tet Kale, avec Stanley Lucas en tête, se sont montrés particulièrement virulents vis-à-vis du sénat et du groupe des 6 (ils sont maintenant 5, disent-ils, l’un d’eux a fait défection) et Roody Heriveaux, ancien sénateur et Lucien Jura ont pointé du doigt le président du grand corps, Dieuseul Simon Desras qui n’aurait pas fait grand-chose pour faire voter l’amendement à la loi électorale. Le premier accusant le président de l’Assemblée Nationale de souffler le chaud et le froid sur la crise alors que le second parle de l’Accord de El Rancho que celui-là voudrait voir enterrer par sa correspondance adressée au président de la République. Me Camille Leblanc, Dr Turneb Delpe et le député Sadrac Dieudonné ont mis l’équipe au pouvoir en défi d’appliquer l’article 12 auquel ils font si souvent référence pour contourner l’obstacle du sénat. ‘’Vous voulez appliquer cette disposition, dites-moi, qui au sénat va constater avec vous l’opportunité d’un tel recours ; ce ne sera certainement pas le président Desras’’, a dit le député de la Cite de l’Indépendance.    

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)