Jean Bruce Myrtil, Francky Exius,Andre Michel, Jean Monard Metellus, Guyler C. Delva, Alain Louis Hall, Newton Louis Saint Juste, Jean marie Junior Salomon (Photo Wilner St-Val) Dans le cadre enchanteur de la Radiotelenami de la ville des Cayes, Ranmase, la messe du samedi matin, à l'invitation de notre webmaster Moryl Gattereau, y a été présentée, pour la deuxième fois et à l'occasion de la Notre-Dame et du festival de Gelée pour lequel la télévision Caraibes a assuré la retransmission en direct. Des Cayens comme l'ancien commissaire du gouvernement Me Jean Marie Salomon (qui vit à l'étranger depuis sa démission suite à l'affaire de drogue découverte par Evintz Daniel), l'écrivain et historien Allain Hall .....

Jean Bruce Myrtil, Francky Exius,Andre Michel, Jean Monard Metellus, Guyler C. Delva, Alain Louis Hall, Newton Louis Saint Juste, Jean marie Junior Salomon (Photo Wilner St-Val)Dans le cadre enchanteur de la Radiotelenami de la ville des Cayes, Ranmase, la messe du samedi matin, à l'invitation de notre webmaster Moryl Gattereau, y a été présentée, pour la deuxième fois et à l'occasion de la Notre-Dame et du festival de Gelée pour lequel la télévision Caraibes a assuré la retransmission en direct. Des Cayens comme l'ancien commissaire du gouvernement Me Jean Marie Salomon (qui vit à l'étranger depuis sa démission suite à l'affaire de drogue découverte par Evintz Daniel), l'écrivain et historien Allain Hall (pour la présentation et la promotion de son dernier ouvrage valorisant la contribution des hommes du Sud dans la lutte pour la libération de la colonie et la guerre de l'Indépendance, le DSS de la PNH (directeur départemental du Sud), le commissaire divisionnaire Bruce Myrtil (qui a parlé de la sécurité dans la ville à l'occasion de la fête) avaient leur mot à dire à cette émission spéciale avant que les panelistes encore, pour la plupart cayens (Guy Delva, Gabriel Fortuné et Francky Exius) et venus aussi de Port-Au-Prince ne rentrent en scène.

L'ancien sénateur de la République et ancien délégué départemental a justement concédé au responsable local de la police la seule note positive à la célébration de la Notre-Dame, la question de sécurité. "De notre festival de gelée qui a fait la richesse de Martelly et un peu aussi sa popularité, il n'en reste presque plus rien. La ville des Cayes a fait tous les désordres que l'on sait pour défendre le candidat Martelly et aujourd'hui, elle se rend compte qu'elle n'en a tiré aucun profit et le président a menti à cette population en lui promettant monts et merveilles", s'est emporté Gabriel Fortuné.

Guy Delva qui n'a rien perdu de son talent de défenseur du pouvoir Tet Kale, malgré son changement de statut (secrétaire d'Etat puis conseiller du chef pour redevenir journaliste " indépendant") a fait remarquer au propriétaire de l'hôtel "Le manguier" aux Cayes que certaines réalisations comme l'asphaltage de certaines rues sont quand même à mettre à l'actif du pouvoir. "Si on a de grandes espérances et on a fait de grandes dépenses pour les études de son fils, peut on faire la fête quand il ne revient à la maison qu'avec un simple certificat d'Etudes Primaires en toute fin", a rétorqué un Gabriel Fortuné qui veur faire comprendre au responsable de SOS journalistes que les résultats sont maigres.

Le sénateur Francky Exius a énuméré les diverses promesses non tenues de cette Administration notamment pour l'aéroport des Cayes dont les travaux n'ont toujours pas démarré. Le parlementaire fait référence aussi à un parc sportif construit pour 4 millions de dollars et qui ne fait pas honneur à la ville. "Cet argent, dit-il, a été détourné par l'équipe du premier ministre Laurent Lamothe".

Guy Delva un peu hué par l'assistance a expliqué pour l'aéroport que ce sont les dédommagements pour les familles expropriées qui posent problème et que le processus est en bonne voie. Dans l'affaire de Clifford Brandt, les avocats André Michel et Newton Louis St Juste ont redit qu'il s'agissait bien d'une libération en bonne et due forme et qu'en aucun cas, on ne peut parler d'évasion. Le premier a évoqué la théorie de la suspicion légitime pour expliquer que le comportement du régime avec un Jn Renel Sanon coupable de tous les vices prête déjà au doute et que son passé récent ne joue pas en sa faveur. Newton St Juste a fait remarquer que la presse domicaine a fait tomber les mensonges des autorités haïtiennes comme un château de cartes dans l'affaire de Clifford Brandt et de sa capture. Dans lle brulant dossier de Jean Bertrand Aristide, Guy Delva a réfuté la thèse de complot et de persécutions politiques avancée par l'opposition pour indiquer que les charges sont bien réelles et que l'ancien chef de l'Etat devra tôt ou tard répondre de ses actes devant la justice. Le sénateur lavalas Francky Exius qui est aussi d'avis que la justice doit faire son travail dit cependant déplorer le fait que cette affaire semble servir de couverture politique au pouvoir pour régler ses comptes avec ce secteur. Les deux avocats que sont Newton St Juste et Andre Michel croient que Guy Delva a été utilisé, instrumentalisé même pour faire le sale boulot de la propagande dans cette affaire. Deux interventions par téléphone (Kedlair Augustin et Stanley Lucas) étaient venues à la rescousse de Guy Delva.

Jean Monard Metellus (Photo de Wilner St-Val)Francky Exius, Gabriel Fortune, Andre Michel (Photo de Wilner St-Val) Jean Monard Metellus, Guyler C.Delva, Newton Louis Saint-juste (Photo de Wilner St-Val)

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)