Devant une salle de l`église St Gérôme à Brooklyn bondée de compatriotes venus de tous les coins des États Unis et même aussi du Canada et de la France, des représentants de la diaspora haïtienne, notamment Edwin d`Haïti (Paris, France), Dr Figaro (Boston), Joey Cheriscat (PDG de Radio FOS à Atlanta), Dr Woody Dorcely (Washington) qui fait également office de Chairman de Banm Dwam et principal initiateur du Projet de Ranmase à NY,  Guichard St-Hilaire  qui a généreusement ouvert les portes de son restaurant (Venus) pour la délégation, ....

Dr Dalmacy confie qu`il a été victime de cette discrimination 4 ans plutôt pour avoir été exclus de la dernière présidentielle haïtienne; Guichard St-Hilaire regrette lui-même que la diaspora haïtienne soit considérée comme une simple vache à lait. La logique qui prévaut, selon lui, est simple, c`est ``donnez moi votre argent et foutez-vous dehors``; Edwin d`Haïti encourage pour sa part la diaspora à s`unir pour parler d`une seule voix et ainsi espérer se faire entendre. ``Il n`y a même pas un centre de la diaspora à NY ni même à Boston et si vous demandez à nos compatriotes de se mettre ensemble pour collecter un million de dollars pour réaliser un bon projet en Haïti, jamais, nous n`y parviendrons; alors, comment dans ces conditions, l`on peut croire qu`on va nous prendre au séreux``.
Dans un deuxième panel composé  de Mme Mirlande Hypollite Manigat, le député Jean Danton Leger, le juriste Fritzo Canton, Me Gédéon Jean, Hebert Lahatte, Me Peter Bernard, Edens Debbas (Tout Haïti), Florenal Joseph (Radio Indépendance NY) et James Derosin, ancien député du Cap Haïtien, le débat était chaud avec un public prêt à applaudir la moindre intervention qui met en avant les droits de la diaspora. Ainsi Mme Manigat était chaudement applaudie quand elle a dit qu`elle était pour la double nationalité. Elle avoue qu`on lui avait fait comprendre que cette constitution (1987) était la meilleure que nous n`ayons jamais eue et cela lui a poussé à travailler sur les 21 autres pour arriver à la conclusion qu`elle est loin d`être la meilleure car, elle comporte de nombreuses failles; et c`est justement pour cela, qu`elle a fait sortir plaidoyer pour une nouvelle constitution.

Fritzo Canton va même plus loin pour dire cette charte n`en est pas une au fait car, elle comporte trop d`exclusions (macoutes pa ladanl) sans parler des fautes de grammaire et de syntaxe inacceptables à ce niveau. Lui aussi a fait bondir l`assistance, quand il a fait remarquer, dans l`affaire Simeus (candidature à la présidence refusée en Haïti pour cause de nationalité étrangère), il avait solennellement déclaré qu`à partir du moment, un fils d`Haïti, même possédant un passeport étranger, fait valoir son droit à la citoyenneté de son pays d`origine (Haïti), personne ne peut le lui en contester  et il croit qu`une injustice a été faite à ce dernier ainsi qu`à tous les autres qui sont dans cette même situation. Me Jean Danton Leger est revenu avec sa proposition de lier les candidatures en Haïti avec la compétence. Grands applaudissements du public. ``Si des balises du genre étaient placées, on n’aurait pas aujourd`hui le président que l`on a en Haïti et il n`y aurait pas autant de dérives dans son Administration``. James Derosin est contre estimant que de belles lois ont été votées sous sa législature qui pourtant ne comportait pas des sommités auxquelles fait référence l`honorable député de Leogane. Hebert Lahatte a un différend nuancé avec  Me Leger mais, il n`est pas tout à fait d`accord avec James Derosin non plus arguant que même quand on ne peut pas présupposer que les résultats souhaités viendront seulement avec les grands esprits ou les belles têtes, on ne peut pas non plus encourager la médiocrité ni la vendre comme une sorte de promotion pour ceux qui sont incultes.

Me Gédéon Jean reconnait lui aussi les grandes failles de le Constitution mais, néanmoins confie qu`elle a aussi fait une grande avancée par rapport aux autres et peut-être qu`elle est l`une des meilleures en matière de promotion des droits humains. Me Peter Bernard a fait une analyse comparative des sociétés françaises, américaines et haïtiennes pour bien montrer que chaque société évolue avec sa propre culture et sa propre mentalité; or, chez nous, la formule utilisée pour la constitution est calquée sur des méthodes de l`étranger et la conclusion est simple et évidente, la constitution de 1987 est inappropriée et ne correspond pas avec notre réalité. ``Elle doit être changée pour intégrer de manière non équivoque et définitive cette richesse inestimable de compétences (pour répéter Mme Manigat) qui se trouve dans la diaspora.  Le journaliste Edens Debbas n`est intéressé que par la mise en accusation des autorités du pays, telle que proposée par deux rapports d`enquête du sénat et de la Chambre des députés.  Ce grand show réalisé devant une salle remplie de gens allait se terminer avec un exercice d`échange entre le panel et le public et Mme Metellus (Mirline Dorvilier de son vrai nom) était intervenue pour apporter un support sans faille à son journaliste de mari (Jean Monard) qui a été victime d`une grave méchanceté la semaine dernière. ``Je l`ai connu sur les bancs de l`école, il y a 30 ans et nous nous sommes mariés, il y a bientôt 22 ans, s`il était un corrompu, nos trois garçons et moi-même ne serions pas si fiers de lui aujourd’hui`hui``.  

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)