La première réunion de la commission bilatérale devant faciliter la reprise de dialogue entre Haïti et la République dominicaine se tiendra en Haïti le 7 janvier 2014.  « Le dialogue est le seul moyen de trouver une entente sur les différents dossiers brûlant (pauvreté, sécurité, environnement, commerce migration) entre les deux pays et principalement  sur l’arrêt du tribunal constitutionnel dominicain concernant la dénationalisation des citoyens dominicains ayant des liens de parenté avec les haïtiens. C’est pourquoi, les deux chefs d’État ont décidé de mettre en place cette commission bilatérale afin de discuter », a déclaré Pierre Richard Casimir, ministre des Affaires étrangères haïtien.

 

La première réunion de la commission bilatérale devant faciliter la reprise de dialogue entre Haïti et la République dominicaine se tiendra en Haïti le 7 janvier 2014.  « Le dialogue est le seul moyen de trouver une entente sur les différents dossiers brûlant (pauvreté, sécurité, environnement, commerce migration) entre les deux pays et principalement  sur l’arrêt du tribunal constitutionnel dominicain concernant la dénationalisation des citoyens dominicains ayant des liens de parenté avec les haïtiens. C’est pourquoi, les deux chefs d’État ont décidé de mettre en place cette commission bilatérale afin de discuter », a déclaré Pierre Richard Casimir, ministre des Affaires étrangères haïtien.

Le chancelier haïtien a annoncé que la première réunion de cette commission aura lieu le 7 janvier 2014 tout en précisant que chaque pays constituera des documentations bien détaillés sur les divers points litigieux en vue de faciliter les discussions qui, selon lui, pourront aider à trouver une issue à la discordance qui règne entre les deux nations.

 

Par ailleurs, le mercredi 18 décembre, sur l’initiative du collectif des citoyens de Boston, des centaines de compatriotes venus  de Boston, New-York, Montréal, San Francisco, Miami et Haïti ont organisé un sit-in devant les locaux  du consulat dominicain à Boston pour protester contre l’arrêt 168-13 de la Cour constitutionnelle dominicaine sur la dénationalisation des Dominicains d’ascendance haïtienne. 

 

À rappeler que le mardi 17 décembre, le président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé que les deux chefs d’État Martelly et Medina ce sont convenus pour monter une commission de dix membres dont cinq de chaque pays afin de poser et de trouver des solutions aux problèmes qui enveniment les relations des deux états de l’île.

 

 

 

Gérald Bordes

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)