Parice Dumont (photo de Wilner St-Val)Le professeur et cadre dirigeant du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes s`est dit choqué devant l`attitude scandaleuse du président de la République qui a confié  à  d`autres la mission de défendre les intérêts de son pays  dans la crise qui l`oppose à la République dominicaine. ``Sincèrement, il est peut-être mieux qu`il se taise car, une intervention malencontreuse comme celles auxquelles le chef de l`Etat nous est habitué aurait encore fait plus de mal au pays que l`arrêt de la Cour Constitutionnelle en lui-même``, a dit Patrice Dumont qui se souvient que des petits pays comme  St Kitts and Navis ainsi que Trinidad avaient réagi bien avant notre pays qui est pourtant le premier concerné.

 

Parice Dumont (photo de Wilner St-Val)Le professeur et cadre dirigeant du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes s`est dit choqué devant l`attitude scandaleuse du président de la République qui a confié  à  d`autres la mission de défendre les intérêts de son pays  dans la crise qui l`oppose à la République dominicaine. ``Sincèrement, il est peut-être mieux qu`il se taise car, une intervention malencontreuse comme celles auxquelles le chef de l`Etat nous est habitué aurait encore fait plus de mal au pays que l`arrêt de la Cour Constitutionnelle en lui-même``, a dit Patrice Dumont qui se souvient que des petits pays comme  St Kitts and Navis ainsi que Trinidad avaient réagi bien avant notre pays qui est pourtant le premier concerné. 

``Par son comportement, Michel Martelly semble dire au CARICOM et aux autres pays qui ont pris faits et cause en notre faveur que Haïti est mineure et qu`elle ne peut pas défendre sa cause, faites-le à notre place s`il vous plait``. Me Kedlair Augustin et Lucien Jura, respectivement porte-paroles du premier ministre Laurent Salvador Lamothe et de la présidence haïtienne se sont empressés d`indiquer que c`est par choix et question de stratégie que les autorités de Port-au-Prince avaient préféré porter l`affaire par devant des instances internationales au lieu d`entrer dans un dialogue bilatéral qui a souvent été fatal au pays par le passé.


``De toute façon, nous n`avons pas le choix ; nous ne pouvions engager un bras de fer avec la République dominicaine sachant d`entrée de jeu qu`il ne nous serait pas favorable``, a dit M. Augustin vite interrompu par l`ancien candidat à la présidence Garaudy Laguerre qui dit ne pas comprendre l`attitude défaitiste des autorités qui sont à l`aise pour dire qu`ils n`ont pas d`argument pour dialoguer avec la République voisine alors que le pays profond lui-même parle un autre langage. 

``Il veut même à travers les produits dominicains (à boycotter par exemple) faire payer l`affront alors que les dirigeants adoptent eux une position de résignés qui ne sied ni à notre histoire ni à notre mentalité de peuple fier et résistant.

Evans Paul, l`ancien maire  de la capitale étonnement prudent à l`émission n`a pas fait un jugement tranché sur le comportement des autorités haïtiennes se contentant de vanter les mérites des deux approches qui s`affrontaient sur le panel. ``La République dominicaine est également membre des instances internationales par devant lesquelles le dossier a été porté, c`est de bonne guerre que Port-au-Prince cherche à obtenir une condamnation de l`arrêt par ces institutions et pays mais, cela n`exclut pas une possibilité de trouver un large consensus au niveau interne sur la question ; en réalité, il aurait même mieux fallu que la société civile haïtienne soit partie prenante de la réponse à donner``, a dit un KP très soucieux  de ne mécontenter personne ni non plus de trop satisfaire un camp dans ce débat.

La position du professeur Wesner Emmanuel est très proche de celle de l`ancien maire de la capitale arguant que les divisions sur les approches et les positions à adopter face à la République dominicaine sont en fait le reflet de toutes nos luttes sur le plan interne et elles sont plus actuelles que jamais.
``On ne s`entend sur rien en fait ; par exemple, pour les élections, personne ne peut dire quand est-ce qu`elles vont avoir lieu ; il y a toujours une méfiance qui nous met en retard sur toutes échéances``. 

Lucien Jura a sauté sur l`occasion offerte par le professeur Emmanuel pour se réjouir de la finale publication de la loi électorale. ``On ne peut plus dire que l`Exécutif bloque le processus électoral ; il n`y a non plus aucune raison du rache manyok``.  

Patrice Dumont, décidément très inspiré pour son opposition au pouvoir à cette émission,  s`est dit scandalisé du niveau de pauvreté de la démocratie à la `` Martelly``, au point qu`une publication d`une loi électorale sous cette Administration soit devenue un sujet de propagande politique comme si le pouvoir venait d`augmenter, de manière exponentielle, le revenu per capita de l`haïtien. Le porte-parole de la présidence avait aussi commis l`imprudence de demander spécifiquement à Evens Paul et Garaudy Laguerre de se prononcer sur le ``Rache Manyok``  réclamé dans les manifestations de l`opposition mais les réponses ne sont franchement pas celles auxquelles Lucien Jura pouvait s`attendre.

Garaudy Laguerre : ``Par principe et par philosophie politique, je n`ai jamais été dans  aucun mouvement de Rache ‘Manyok mais, je m`étonne de voir ceux qui, hier encore,  réclamaient le Rache Manyok, sont ceux-là mêmes, une fois au pouvoir aujourd`hui, s`offusquent contre le principe et  s`arrogent le droit de nous conseiller sur les vertus de la démocratie avec respect des échéances constitutionnelles et de la durée des mandats``. Evens Paul : ``Je ne suis pas pour le Rache Manyok avant terme parce que le manioc a une date pour sa maturité  (9 mois) mais, il peut arriver que le manioc soit infecté par des insectes nuisibles ou autres bactéries qui contrarient sa période de croissance et l`empêchent d`arriver à son terme``.

Fedner Bazile, Lucien Jura, Wesner Emmanuel, Evans Paul, Patrice Dumont, Gareaudy Laguerre, Kedlaire Augustin, Jean Monard Metellus (photo de Wilner St-Val)

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)