Le Réseau National de Défense des Droits Humains ( RNDDH) dit suivre avec intérêt et inquiétude les derniers développements des circonstances entourant la révocation du commissaire du gouvernement des Cayes Salomon Jean Marie après avoir mis l’action publique en mouvement contre un individu identifié comme un proche du Président de la République dans le cadre d’une affaire de stupéfiants.  Pour Pierre Espérance du RNDDH jamais  la justice du pays n’a été aussi malade et  les combattants pour l’établissement d’un état de droit tant menacés.

Le Réseau National de Défense des Droits Humains ( RNDDH) dit suivre avec intérêt et inquiétude les derniers développements des circonstances entourant la révocation du commissaire du gouvernement des Cayes Salomon Jean Marie après avoir mis l’action publique en mouvement contre un individu identifié comme un proche du Président de la République dans le cadre d’une affaire de stupéfiants.  Pour Pierre Espérance du RNDDH jamais  la justice du pays n’a été aussi malade et  les combattants pour l’établissement d’un état de droit tant menacés.

« La justice est malade, elle est pourrie » dénonce Pierre Espérance qui condamne la malversation qui gangrène tout le système.
Le chef de  fil du RNDDH croit qu’avec l’affaire d’Evinx Daniel la police a regressé en agissant sous coupe réglée de l’exécutif.  S’agissant de la libération d’Evinx Daniel, Pierre Espérance rappelle que ce n’est pas la première fois que des proches du pouvoir arrêtés dans des dossiers pour le moins louches sont blanchis assez facilement avec le précieux concours d’un ministère de la justice qui est une machine à renforcer l’impunité.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)