Les images sont visionnées sur les réseaux sociaux depuis hier par des millions d’internautes à travers le monde. Des parlementaires haïtiens en pleine séance convertis en de véritables boxeurs, membres de gangs de rue en train de se tabasser. A l’origine de cette situation des points de vue divergents sur l’adoption de l’ordre du jour, la proposition du PSP sur la réalisation des élections pour le renouvellement de deux tiers du sénat et les profonds désaccords sur le projet de budget 2012-2013.

Les images sont visionnées sur les réseaux sociaux depuis hier par des millions d’internautes à travers le monde. Des parlementaires haïtiens en pleine séance convertis en de véritables boxeurs, membres de gangs de rue en train de se tabasser. A l’origine de cette situation des points de vue divergents sur l’adoption de l’ordre du jour, la proposition du PSP sur la réalisation des élections pour le renouvellement de deux tiers du sénat et les profonds désaccords sur le projet de budget 2012-2013.

Les membres du PEP et ceux du PRI, de l’opposition auraient mal digéré le fait que jusqu’à date les fonds alloués pour les communes dans  l’exécution du budget en cours n’ont pas encore été décaissés en raison de la position critique affichée par les parlementaires élus dans ces dites communes contre le pouvoir en place.  Des membres du PSP, la majorité présidentielle et ceux du PEP et  PRI ont été les deux grands adversaires du jour. Jean René Lochard et Fritz Gerald Bourjolly se sont livrés un combat sans merci. Empoignades, coups de poings : le député Bourjolly en est pratiquement sorti KO.

Le Président de la chambre des députés Jean Tholbert Alexis déplore ce qui s’est passé hier mercredi à la chambre basse et demande à la population de ne pas en tenir en compte.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)