×

Avertissement

JFolder::files : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : /home/infohait/public_html/images/ranmase060713
×

Annonce

There was a problem rendering your image gallery. Please make sure that the folder you are using in the Simple Image Gallery Pro plugin tags exists and contains valid image files. The plugin could not locate the folder: images/ranmase060713

Les invites de Ranmase sur Caraibes FM (photo de Wilner st-Val)Le parlementaire, fidèle à son combat, est venu samedi dernier à l'émission Ranmase sur Caraibes FM avec de nouvelles flèches, les unes plus assassines que les autres contre l'Administration du président Michel Joseph Martelly affublé de tous les qualificatifs pour essayer de la destabiliser et porter le peuple à prendre conscience du grave danger auquel il est exposé. "L'on me dira ce qu'on voudra mais, je n'ai jamais vu un pouvoir travaillant autant à décapitaliser les couches moyennes que celui de Martelly", a dit l'ancien maire de Milot (Nord) ...

Les invites de Ranmase sur Caraibes FM (photo de Wilner st-Val)Le parlementaire, fidèle à son combat, est venu samedi dernier à l'émission Ranmase sur Caraibes FM avec de nouvelles flèches, les unes plus assassines que les autres contre l'Administration du président Michel Joseph Martelly affublé de tous les qualificatifs pour essayer de la destabiliser et porter le peuple à prendre conscience du grave danger auquel il est exposé. "L'on me dira ce qu'on voudra mais, je n'ai jamais vu un pouvoir travaillant autant à décapitaliser les couches moyennes que celui de Martelly", a dit l'ancien maire de Milot (Nord) qui prend l'exemple sur trois agences de voyage rapidement créées par le pouvoir pour prendre le contrôle dans l'affaire des passeports et ainsi réduire à néant les agences déjà existantes sur le marché.

"Ces éléments de la classe moyenne n'auront d'autre choix que de fermer boutique puisqu'ils ne pourront livrer le passeport au client que dans des semaines alors que les agences proches des affairistes du pouvoir le livrent dans deux jours au plus; et c'est la même situation pour les compatriotes confrontés à la concurrence déloyale des proches du pouvoir qui rentrent avec leurs containers remplis de produits dominicains y compris ceux frappés d'interdiction (avicoles) sans payer un seul centime à la douane.

Le professeur Gracien Jean (Señor Adelante) qui avait essayé jusque-là de jouer l'équilibre à l'émission était forcé d'admettre que la situation des couches moyennes était réellement compliquée car, elle est paupérisée et n'était-ce cette politique montée contre elle, le comité de support à la Gold Cup 2013 aurait recueilli plus d'argent que les 13-14 millions de gourdes annoncées. Le porte-parole de la présidence qui était, en apparence calme, était pourtant dans tous ses états face aux critiques et accusations de son voisin de table qu'il a essayées de récuser du mieux qu'il pouvait mais, lorsqu'il a tenté de tirer profit des arrestations du chauffeur du président Martelly et de son ami de longue date Jojo Lorquet en mettant l'accent sur le caractère démocratique du geste du chef de l'Exécutif et de son tempérament à se dépasser pour accepter que même des éléments de son propre entourage puissent être arrêtés (affaires de faux badges de la douane notamment), le bouillant sénateur Jean Charles est intervenu pour couper l'élan de Lucien Jura et lui indiquer que les individus en question n'ont pas été inculpés pour les faits présentés au public mais parce qu'ils auraient détourné des objets ou substances appartenant au chef et qui se trouvaient dans son véhicule.

Avec le ton ironique et moqueur qu'on le connaît, le sénateur Riché qui pensait à quoi son collègue Jn Charles faisait allusion a indiqué qu'on a bien fait de les arrêter car, ils n'ont pas le droit de détourner les "affaires" du chef. Sur le grave scandale (assassinat, drogue et enlèvements) incriminant Lambert et consorts, Andrice Riché a conseillé à son ancien collègue au grand corps de veiller à soigner son image un peu ternie par des scandales en cascade ces dernières années.

"Je sais qu'il va encore s'en sortir car, il est un vieux routier qui a l'habitude de ces déboires et de ces scandales".

L'agronome William Michel, intervenant sur les possibilités d'accord pétrole contre nourriture envisagées entre le Vénézuéla et Haiti dans le cadre du Petrocaribe, a indiqué que dans les conditions et circonstances actuelles de production des denrées agricoles, on peut continuer à rêver car, la terre ne fournira jamais assez de produits pour la consommation locale et une éventuelle exportation (des excédents) vers le pays de Bolivar. "Cependant, avec une vraie politique agricole valorisant des produits tels ignames, manioc et patates par exemple), le défi peut être relevé", a encore indiqué l'agronome William.

Concernant le Carnaval des fleurs, le porte-parole de la présidence était dans ses petits souliers pour en expliquer l'opportunité et la nécessité ni non plus la provenance des fonds (la rubrique budgétaire), la ministre de la culture, Mme Josette Darguste qui a essayé de justifier ces festivités n'a guère été convaincante car, elle a fait face à une opposition des plus farouches du panel qui a expliqué que c'est un gaspillage de fonds dans un pays qui a tellement de défis liés à une faiblesse de pouvoir d'achat et de famine à relever. Rosemond Jean de la CONASOVIC (sociétaires victimes de la faillite des coopératives) était lui-même venu à l'émission pour obliger l'Etat et la justice à réactiver le dossier et parvenir aux dédommagements des victimes.

Photos : Wilner St-Val
{gallery}ranmase060713{/gallery}

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)