×

Avertissement

JFolder::files : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : /home/infohait/public_html/images/ranmase080613
×

Annonce

There was a problem rendering your image gallery. Please make sure that the folder you are using in the Simple Image Gallery Pro plugin tags exists and contains valid image files. The plugin could not locate the folder: images/ranmase080613

Claude RoumainL'ancien responsable de "Génération 2004", aujourd'hui très proche de Fanmi  Lavalas de Jean Bertrand Aristide était sans équivoque dans son analyse de la situation du chef du gouvernement et de son équipe mardi dernier devant le Sénat de la République: Laurent Lamothe était dans ses petits souliers et n'a pu expliquer les millions de dollars dépensés dans le cadre du Plan d'Urgence et s'adressant au conseiller du président Martelly (Youri Latortue) et au porte-parole du premier ministre (kedlaire Augustin), Claude Roumain a dit douter de la fiabilité et de la sincérité des arguments qu'ils pouvaient avancer pour défendre leur protégé quand l'intéressé ne pouvait se défendre lui-même et de "toute façon, conclut-il, le peuple a fait son jugement et il comprend bien qu'il a placé au pouvoir une équipe qui n'a aucun sens du bien commun et de l'intérêt national".

Claude Roumain (photo de Wilner St-Val)L'ancien responsable de "Génération 2004", aujourd'hui très proche de Fanmi  Lavalas de Jean Bertrand Aristide était sans équivoque dans son analyse de la situation du chef du gouvernement et de son équipe mardi dernier devant le Sénat de la République: Laurent Lamothe était dans ses petits souliers et n'a pu expliquer les millions de dollars dépensés dans le cadre du Plan d'Urgence et s'adressant au conseiller du président Martelly (Youri Latortue) et au porte-parole du premier ministre (kedlaire Augustin), Claude Roumain a dit douter de la fiabilité et de la sincérité des arguments qu'ils pouvaient avancer pour défendre leur protégé quand l'intéressé ne pouvait se défendre lui-même et de "toute façon, conclut-il, le peuple a fait son jugement et il comprend bien qu'il a placé au pouvoir une équipe qui n'a aucun sens du bien commun et de l'intérêt national".

Le sénateur John Joël Joseph dont la maturité politique et son sens du discours en ont surpris plus d'un a enfoncé le clou en dénonçant une vaste opération de supercherie du gouvernement avec un album de photos pour vanter des réalisations qui n'ont pourtant jamais vu le jour et heureusement, dit-il, le sénateur Francky Exius par exemple était venu avec un support vidéo pour le Sud pour bien montrer que le ministre de l'Agriculture avait menti sur plusieurs des projets annoncés comme exécutés ou en cours d'exécution (le ministre Thomas Jacques avait d'ailleurs appelé pour apporter des précisions et démentir les propos du sénateur Joseph).

Le sénateur de l'Ouest s'est dit étonné que le gouvernement n'ait pu fournir des explications sur le restant des 5 milliards de dollars mobilisés dans le cadre du Plan d'urgence: "Laurent Lamothe a dit qu'à peine 2.75 milliards de dollars ont été dépensés du montant initial, non seulement il n'y a pas d'explication pour l'utilisation de ces fonds mais, en plus, personne ne sait où est passée la différence qui quand même totalise 2.25 milliards de dollars", a déploré le parlementaire.

L'ancien sénateur Youri Latortue, habitué à ces grandes "batailles rangées" est monté au créneau pour exiger du sénateur John Joel Joseph des documents à l'appui de ses accusations.
"Vous êtes sénateur de la République, vous avez le pouvoir de solliciter des instances de l'Etat toutes les informations qui vous seront utiles pour constituer un dossier pouvant conduire à la convocation ou même à l'Interpellation des membres du gouvernement concernés par les malversations dénoncées", a dit le conseiller spécial du président Martelly.

Me Newton St-Juste est venu à la rescousse pour rappeler au sénateur Latortue que les institutions auxquelles il a fait référence sont vassalisées par son pouvoir et ne sont même plus en mesure de contrôler les scandales financiers en cours dans le système. Me St Juste a cité en exemple un contrat en particulier signé par le CONATEL concernant des millions de dollars à cheval sur deux exercices fiscaux et qui n'a reçu aucun visa de la Cour Supérieure des Comptes (Jean Marie Guillaume, le directeur général du CONATEL était intervenu par téléphone pour en expliquer les raisons tout en rappelant qu'il a lui-même invité les instances concernées à venir en faire l'audit).

Se présentant comme le grand mandarin national, Me Osner Févry n'a voulu prendre position pour aucune des parties (l'opposition ou le pouvoir) mais, en réalité, ses déclarations, quoique très mesurées, l'ont trahi. Il semblait plutôt soutenir Youri Latortue Latortue et Kedlaire Augustin et il a dit regretter qu'il n'y ait pas une instance susceptible de résoudre les différends nés des querelles et des chicanes entre l'exécutif et le législatif. Me Augustin a admis d'entrée de jeu lui-même que le pouvoir avait perdu la bataille de l'opinion au lendemain de la séance de mardi dernier au sénat et croit qu'il est entrain de la récupérer; ce que évidemment les opposants ont contesté (Aklush Louis-Jeune ajoutera même que le pouvoir va, par le mensonge et la propagande, comme toujours, essayer de changer la donne mais le peuple n'est pas dupe). Le porte-parole du PM estime que l'agressivité avec laquelle les sénateurs avaient abordé les questions n'avaient pas permis aux membres du gouvernement d'aborder sereinement les dossiers et pourtant, dit-il, les projets sont là et bien sérieux.

Le sénateur Joseph a poussé Me Augustin dans ses derniers retranchements en indiquant que ce dernier qui est candidat pour le département du Nord-Ouest n'a pas jugé bon de défendre les 3 millions de dollars qui devaient servir à la construction de l'Aéroport de Port-de-Paix que le gouvernement a transféré pour ajouter sur les fonds alloués à la construction de l'aéroport de l'Ile à Vache dans le Sud préférant faire de la propagande pour l'équipe. Kedlaire Augustin a indiqué qu'il s'était senti  secoué par cette information mais, le PM lui a donné des explications qui l'ont convaincu et lui a aussi promis que le projet n'est pas abandonné. Aklush Louis Jeune avec le ton moqueur qu'on lui connaît dit regretter avoir perdu l'expert  qui existait en Me Augustin et que ce dernier s'est converti dans un style qui ne sied pas à personne ni à sa compétence.

C'était une façon pour le député de Dame-Marie d'indiquer que l'équipe Martelly-Lamothe qui s'est signalée par une incompétence flagrante et un manque de respect des valeurs républicaines n'est pas défendable. Me Newton St-Juste est revenu à la charge pour exiger des représentants du pouvoir sur le panel des explications sur la provenance des fonds qui ont servi  "au carnaval du 14 Mai au Champ de Mars". "Le ministre Laleau avait dit que ce sont des amis du président qui avaient dépensé pour cette célébration, nous avons donc écrit à l'UCREF pour qu'elle enquête sur cette affaire de manière à nous rassurer que ce n'est pas de l'argent sale (drogue ou kidnapping) qui était utilisé à une activité officielle", a déclaré Me Newton St-Juste sans susciter des réactions de la part des deux représentants du pouvoir présents à l'émission.

Photos : Wilner St-Val
{gallery}ranmase080613{/gallery}

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)