La convocation à l’extraordinaire du parlement   par l’exécutif n’aura pas lieu finalement. Après deux tentatives,  dont la seconde ce lundi,   pour la tenue de  cette séance, elle a été renvoyée à la huitaine suite à une décision du bureau après concertation avec l’exécutif, selon ce qu’a fait savoir le Président de l’Assemblée Nationale Desra Simon Dieuseul.

La convocation à l’extraordinaire du parlement   par l’exécutif n’aura pas lieu finalement. Après deux tentatives,  dont la seconde ce lundi,   pour la tenue de  cette séance, elle a été renvoyée à la huitaine suite à une décision du bureau après concertation avec l’exécutif, selon ce qu’a fait savoir le Président de l’Assemblée Nationale Desra Simon Dieuseul.

Il est à noter que les sénateurs, signataires de la convocation du Premier Ministre Laurent Lamothe et du cabinet ministériel avaient menacé de boycotter toute séance en assemblée nationale tant que la lumière ne sera pas faite sur tout un ensemble de dossiers dont la gestion des fonds de PETROCARIBE ou encore la gestion des fonds d’urgence après le passage de l’ouragan Sandy. Face au risque de voir ces parlementaires infirmer  le quorum il  a été décidé renvoyer cette séance au lundi 11 juin,  qui coïncidera avec l’ouverture de la 2ème session des travaux pour l’année législative.


Parallèlement on a appris que toutes les dispositions ont été prises au niveau du sénat pour la convocation du Premier Ministre ce mardi 5 juin. Dans des déclarations faites la semaine dernière à son retour du Brésil le Chef du Gouvernement avait manifesté sa volonté de répondre aux questions des sénateurs. Il faut rappeller que le sénateur Moise Jean Charles, opposant farouche du gouvernement avait promis de préparer une résolution réclamant l’interpellation de l’équipe gouvernementale  à l’issue de sa convocation ce mardi 5 juin.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)