Hérold Jean-François, écrivain-JournalisteDans une interview exclusive à Caméra Mosaïque qui sera diffusée dimanche prochain sur le réseau COMCAST  dans le Massachusetts (Ch. 283), l'écrivain-journaliste, Hérold Jean-François, analyse les deux ans de la présidence de Michel Joseph Martelly (14 Mai 2011-14 Mai 2013). L’auteur de « Haïti Autrement » salue certaines initiatives de l’administration relatives à la mise en place du Conseil Supérieur du pouvoir Judiciaire (CSPJ), la nomination des juges de la Cour de Cassation devenue fonctionnelle, les efforts déployés dans le cadre du Programme de Scolarisation Universelle Gratuite et Obligatoire (PSUGO).  Concernant ce «programme-phare » de l’administration, Hérold Jean-François reproche l’absence de transparence dans les fonds prélevés sur les transferts d’argent et les appels téléphoniques vers et en provenance d’Haïti. «Ces prélèvements sont faits en dehors de la Constitution et des lois de la république »

Hérold Jean-François, écrivain-JournalisteDans une interview exclusive à Caméra Mosaïquequi sera diffusée dimanche prochain sur le réseau COMCAST  dans le Massachusetts (Ch. 283), l'écrivain-journaliste, Hérold Jean-François, analyse les deux ans de la présidence de Michel Joseph Martelly (14 Mai 2011-14 Mai 2013). L’auteur de « Haïti Autrement » salue certaines initiatives de l’administration relatives à la mise en place du Conseil Supérieur du pouvoir Judiciaire (CSPJ), la nomination des juges de la Cour de Cassation devenue fonctionnelle, les efforts déployés dans le cadre du Programme de Scolarisation Universelle Gratuite et Obligatoire (PSUGO).  Concernant ce «programme-phare » de l’administration, Hérold Jean-François reproche l’absence de transparence dans les fonds prélevés sur les transferts d’argent et les appels téléphoniques vers et en provenance d’Haïti. «Ces prélèvements sont faits en dehors de la Constitution et des lois de la république »
D’autre part, Hérold Jean-François a vertement critiqué la propagande à outrance utilisée comme « outil de communication » par l’équipe au pouvoir. «Les posters géants à l’effigie du chef de l’Etat et/ou de son premier ministre Laurent Lamothe placés dans tous les coins de la région métropolitaine de Port-au-Prince constituent une violation flagrante de notre Constitution qui interdit le culte de la personnalité ».
Concernant les 400,000 emplois avancés par le président Martelly, il y a un mois environ », le directeur général  et propriétaire de Radio Ibo rappelle que « comme candidat, il avançait déjà lors du débat avec Myrlande H. Manigat des chiffres qui n’ont jamais atterri ».

Questionné sur le retour de l’ancien président Jean-Bertrand Aristide sur la scène politique le 8 mai dernier, Hérold Jean-François , avec son calme habituel, invite tout un chacun à analyser froidement cet événement  pour ne pas aboutir à des conclusions prématurées.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)