Marie Carmelle Jean-MarieDe très tôt ce matin la nouvelle faisait le buzz sur les réseaux sociaux. Celle qui jusque-là était considérée parmi les personnalités les plus compétentes et intègres du gouvernement actuel a remis sa démission. Les raisons d’une telle décision ont donné lieu à des interprétations diverses dans les milieux de la finance et de la politique. La thèse privilégiée relative à la démission de Marie Carmelle Jean-Marie serait ses divergences profondes avec l’exécutif sur la nécessité de mener une politique d’austérité rigoureuse car les finances publiques ne sont pas en très  bonne santé pour des raisons multiples.

Marie Carmelle Jean-MarieTrès tôt ce matin la nouvelle faisait le buzz sur les réseaux sociaux. Celle qui jusque-là était considérée parmi les personnalités les plus compétentes et intègres du gouvernement actuel a remis sa démission. Les raisons d’une telle décision ont donné lieu à des interprétations diverses dans les milieux de la finance et de la politique. La thèse privilégiée relative à la démission de Marie Carmelle Jean-Marie serait ses divergences profondes avec l’exécutif sur la nécessité de mener une politique d’austérité rigoureuse car les finances publiques ne sont pas en très  bonne santé pour des raisons multiples.

Par ailleurs la sollicitation éventuelle du Ministère de l’économie et des finances  pour alimenter les fonds des proches de  l’exécutif dans la perspective de la prochaine campagne électorale est aussi avancée et le refus de Mme  Jean Marie de s’y soustraire serait à l’origine de sa démission. Quoiqu’il en soit la démission annoncée de Marie Carmelle Jean-Marie si elle se confirme serait un mauvais signal pour le régime en place qui n’a pas cessé de réaffirmer sa position de lutter contre la corruption. La décision de la ministre des finances pourrait conforter certains opposants du pouvoir qui n’ont cessé de dénoncer le gaspillage des fonds publics au bénéfice du «  Martelly et Co».

A souligner que cette semaine, le député de Delmas-Tabarre, Arnel Bélizaire, dans une lettre adressée au bureau de la Chambre Législative, réclame la formation d’une commission pour enquêter sur la gestion de l’équipe au pouvoir qualifiée de « malsaine » par le bouillant parlementaire.
Parallèlement à cette sortie constitutionnelle du député Bélizaire, Me Newton St-Juste maintient ses dénonciations contre le premier ministre Laurent Lamothe plus de deux semaines après sa visite en Côte d’Ivoire. Le chef du gouvernement est accusé par le jeune avocat d’utiliser sa fonction officielle pour aller négocier «à l’amiable » les différends financiers opposant notamment l’état sénégalais à la compagnie Global Voice Group dont il est le co-fondateur et principal investisseur.

Cependant, pour de nombreux observateurs politiques, le départ du gouvernement de "la rigoureuse" ministre de l'économie et des finances pourrait offrir au président Martelly l'opportunité d'effectuer un léger remainement ministériel, tel que souhaité par le député Abèl Descollines (Mirebalais-Boucan-Carré) en vue de se débarasser du ministre chargé des relations avec le parlement Ralph Théano devenu depuis quelques temps un collis encombrant pour l'équipe au pouvoir.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)