L'ancien président René Préval après l'audition ce jeudi (Photo: Gérald Bordes)«L’instruction est secrète»…dixit l’ancien Président haïtien René Préval à sa sortie ce jeudi du Cabinet d’instruction  où il a été auditionné pendant  plusieurs heures sur le dossier de Jean Léopold Dominique, PDG de radio Haïti Inter abattu le 3 Avril 2000 sur la cour même de la station. Jean Claude Louissant, gardien de la radio a lui aussi été tué ce jour là.

L'ancien président René Préval après l'audition ce jeudi (Photo: Gérald Bordes)«L’instruction est secrète »…dixit l’ancien Président haïtien René Préval à sa sortie ce jeudi du Cabinet d’instruction  où il a été auditionné pendant  plusieurs heures sur le dossier de Jean Léopold Dominique, PDG de radio Haïti Inter abattu le 3 Avril 2000 sur la cour même de la station. Jean Claude Louissant, gardien de la radio a lui aussi été tué ce jour là.   René Préval qui était accompagné de son épouse n’a voulu faire aucune déclaration dans la presse sur sa convocation par le juge Ivikel Dabrezil. Sur insistance des journalistes l’ancien Président eut à dire uniquement que «l’instruction est secrète ».

Selon l’un des avocats de René Préval Claudy Gassant, son client a été convoqué par le juge instructeur à titre de témoin.

L’ancien sénateur Joseph Lambert, aujourd’hui conseiller du Président Michel Martelly était présent au Tribunal en vue, dit-il, d’apporter son soutien à l’ex Président René Préval. L’ancien homme fort de INITE a rejeté toutes les allégations selon lesquelles il y aurait une main politique dans la convocation de René Préval. « C’est René Préval lui-même qui a initié le dossier Jean Dominique et pourquoi il ne pourrait pas répondre aux questions du juge instructeur» a fait remarquer Joseph Lambert.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)