Après plus de 5 heures d’audition le président de la cour d’appel de Port-au-Prince Jean Joseph Lebrun  décide de mettre l’audience en continuation à la huitaine. Par conséquent Jean Claude Duvalier, l’ancien président à vie devra à nouveau se présenter par devant le tribunal pour des accusations de corruption, arrestations illégales, tortures, assassinats politiques qui lui sont reprochés. Me Jean Joseph Exumé l’un des avocats de la  partie civile se dit satisfait de la décision du tribunal et  attend impatiemment la prochaine audience.

Après plus de 5 heures d’audition le président de la cour d’appel de Port-au-Prince Jean Joseph Lebrun  décide de mettre l’audience en continuation à la huitaine «si le besoin se fait sentir». Par conséquent Jean Claude Duvalier, l’ancien président à vie devra à nouveau se présenter par devant le tribunal pour des accusations de corruption, arrestations illégales, tortures, assassinats politiques qui lui sont reprochés. Me Jean Joseph Exumé l’un des avocats de la  partie civile se dit satisfait de la décision du tribunal et  attend impatiemment la prochaine audience.

« Nous sommes  disposés à  faire notre travail et nous continuerons à le faire jusqu’au bout »  a déclaré Me Jean Joseph Exumé à sa sortie du tribunal.

Jean Claude Duvalier qui faisait face pour la première fois à ses anciennes victimes a eu droit au support de nombreux de ses partisans et proches de son régime qui étaient présents au tribunal. Selon eux Jean Claude Duvalier a entièrement raison lorsqu’il eut à déclarer devant les juges de la cour d’Appel que la situation globale du pays était bien meilleure qu’il y a 25 ans. «  il y a 25 ans on pouvait manger, boire normalement et en plus il n’y avait pas de kidnappings » ont fait savoir les «  Pro-baby doc » qui assimilent les poursuites judiciaires contre Jean Claude Duvalier à de la démagogie.

Pour les avocats de Jean Claude Duvalier « pas de panique ». Baby Doc sera blanchi par la justice Haïtienne. Me Reynold Georges l’un des défenseurs de Jean  Claude Duvalier se veut confiant. «La  partie civile n’a aucune qualité d’autre en plus que les plaignants ont attendu plus de 25 ans pour porter plainte » a souligné Me Reynold Georges ».

Cette première audition de Jean Claude Duvalier à la cour d’appel a suscité une véritable mobilisation  du côté des organismes de défenses des droits humains tant en Haïti qu’à l’étranger. Pour eux les temps changent et les dictateurs ne peuvent plus échapper à la justice.

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)