×

Avertissement

JFolder::files : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : /home/infohait/public_html/images/ranmase260113
×

Annonce

There was a problem rendering your image gallery. Please make sure that the folder you are using in the Simple Image Gallery Pro plugin tags exists and contains valid image files. The plugin could not locate the folder: images/ranmase260113

Hughes CélestinL'expression est de l'ancien député de Limonade/Quartier Morin qui a montré, au cours de l'émission Ranmase d'hier samedi sur Caraibe FM, qu'il n'a rien perdu de son mordant et de sa  tenace opposition à un régime qu'il a combattu avant même que ce dernier ait été porté au pouvoir. Hugue Célestin a cette particularité de ne jamais se laisser impressionner et de dire carrément tout ce qu'il a sur le coeur sans se préoccuper des railleries ou des critiques de ses adversaires.
Le problème de couleur et la lutte des classes en Haiti, beaucoup ont peur d'en parler; pas lui, qui considère, à tort ou à raison, que l'Administration Martelly-Lamothe est le symbole de la prédominance supposée ou imposée des "nantis" sur une population qui a été assez naïve pour croire que cette petite clique qui vient de consolider son alliance avec le secteur de la droite duvalieriste et jn-claudiste réactionnaire et rétrograde pourrait défendre ses intérêts.

Hughes CélestinL'expression est de l'ancien député de Limonade/Quartier Morin qui a montré, au cours de l'émission Ranmase d'hier samedi sur Caraibe FM, qu'il n'a rien perdu de son mordant et de sa  tenace opposition à un régime qu'il a combattu avant même que ce dernier ait été porté au pouvoir. Hugue Célestin a cette particularité de ne jamais se laisser impressionner et de dire carrément tout ce qu'il a sur le coeur sans se préoccuper des railleries ou des critiques de ses adversaires.
Le problème de couleur et la lutte des classes en Haiti, beaucoup ont peur d'en parler; pas lui, qui considère, à tort ou à raison, que l'Administration Martelly-Lamothe est le symbole de la prédominance supposée ou imposée des "nantis" sur une population qui a été assez naïve pour croire que cette petite clique qui vient de consolider son alliance avec le secteur de la droite duvalieriste et jn-claudiste réactionnaire et rétrograde pourrait défendre ses intérêts.

"Martelly et Lamothe répètent les choses á envie sans en connaître les substances comme le perroquet qui écoute religieusement les diktats de l'International".

Pour illustrer ses dires, Hugue Célestin prend l'exemple des chancelleries qui déconseillent Haiti à ses ressortissants, le PM Lamothe promet alors une police touristique pour aider les visiteurs en difficulté; le Canada dénonce l'argent gaspillé dans le pays alors que même les fatras ne peuvent être collectés et ramassés, le président Martelly, pour toute réponse, encourage les haïtiens à nettoyer leur quartier (Jacot au pays des mots). Évidemment, le porte-parole de la présidence a tenté de sauver les meubles en mettant l'accent sur certaines réalisations du régime comme le programme de scolarisation universelle gratuite ou le chantier de l'Etat de droit sur lequel il avancerait à grand pas mais, il est vite rattrapé par des événements qui semblent le contredire, particulièrement sur son dernier point: l'arrestation du député Arnel Bélizaire brandie en coeur par le Dr Turneb Delpé et le député du PRI Patrick Joseph et surtout les témoignages poignants de la députée Guerda Benjamin de Savanette (également du PRI) qui a failli laissé sa peau dans à la suite des attaques armées en règle conduites par des autorités locales alliées au parti Tet Kalé et qui se croient tout permis dans cette ville.


"Pas même un petit appel de soutien des autorités de l'Administration centrale ni même une condamnation publique, fut-ce même par hypocrisie" a déploré la parlementaire qui confie qu'on lui reproche son opposition au pouvoir et surtout son boycott du discours-bilan du premier ministre lors de la séance en Assemblée Nationale pour ouvrir les travaux de la première session parlementaire annuelle.

L'agronome Michel William qui a soufflé le chaud et le froid à l'émission (tantôt il est opposant comme pour le plan de relance agricole et protection de l'Environnement conçu en dehors de tout consensus national et tantôt il est défenseur de Martelly) a essayé de minimiser l'impact des accusations de la députée Benjamin dont il a pourtant reconnu l'extrême popularité à un jeu classique Opposition/Pouvoir. Le juriste René Julien qui vient de faire sortir un livre de référence sur l'ABCD du droit usuel et coutumier en Haiti est lui-même très amer contre le système en général et déplore le fait que le président Martelly élu pourtant avec la promesse de rupture du système ait choisi de continuer avec les mêmes éléments dont ils dénonçaient hier la mauvaise gestion et en plus, il utilise la même recette qui avait conduit à ce constat d'échec.

 "Ceci est inacceptable et aucune personne censée ne peut tolérer cet état de fait car, avec une telle politique, c'est une autre décennie d'échec qui se profile à l'horizon", a indiqué le responsable de l'Amicale des juristes. Turned Delpé dit lui-même n'en croire pas ses yeux avec un président qui se croit au-dessus de la loi et de la Constitution et qui pratique le Culte de la personnalité sans se gêner. Hugue Célestin reprend pour indiquer que ce n'est pas en soi l'attitude ou le comportement du chef de l'Etat qui le déçoit ou le perturbe (on connaissait Sweet Micky le musicien déjà) mais, c'est le silence complice ou l'attitude complaisante, suspecte et malhonnête de ceux, habitués aux choses publiques et qui sont aux côtés de Martelly qui l'interroge.

Le député Patrick Joseph n'était pas en reste dans ce flot de critiques qui s'étaient abattues sur le pouvoir et dont le seul et "pauvre" Lucien Jura a eu toutes les peines à contenir. Concernant  l’école gratuite évoquée par le porte-parole, le parlementaire  a reconnu que le président Martelly aurait eu plus de mérite s'il n'avait pas entouré ce programme d'une campagne insipide et indigeste de propagande et tout ceci a eu pour effet de "tuer" l'école en Haiti. "Ne s'est-on jamais demandé combien d'écoles non inscrites à ce programme qui ont été obligées de fermer leurs portes parce que les parents refusent de payer sous prétexte que le président Martelly a garanti la gratuité de l'école". Devant la ténacité de Lucien Jura à défendre le succès du Programme et les qualificatifs de démocrates et grand bâtisseur attribués lui-même à Martelly, le député Célestin a insisté, en conclusion, pour que le porte-parole observe bien le passé pour qu'il n'ait pas "une fin à la Guy Delva".

"Le président Martelly et sa petite clique n'ont que faire d'un élément de la classe moyenne comme toi Lucien; ils se servent de toi et à un moment donné, ils vont se rassembler (avec ceux qui le ressemblent) comme ils commencent à le faire avec ce replâtrage du cabinet ministériel".

Photos : Wilner St-Val
{gallery}ranmase260113{/gallery}

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)