Magalie RacinePour la première fois le pays a une femme comme ministre des Sports. Elle n’est pas issue de la famille sportive. Plus d’un se demande qu’est-ce qu’elle va apporter au sport haïtien ? Le sport va-t-il enfin décoller ?
L’un des objectifs du millénaire a été l’accès des femmes et des jeunes filles à l’éducation physique et au sport. Le Comité international olympique (CIO)  considère le sport comme un instrument important pour la promotion de la femme et le développement humain, tout en reconnaissant que davantage d'efforts doivent être fournis en ce sens.

Magalie RacinePour la première fois le pays a une femme comme ministre des Sports. Elle n’est pas issue de la famille sportive. Plus d’un se demande qu’est-ce qu’elle va apporter au sport haïtien ? Le sport va-t-il enfin décoller ?
L’un des objectifs du millénaire a été l’accès des femmes et des jeunes filles à l’éducation physique et au sport. Le Comité international olympique (CIO)  considère le sport comme un instrument important pour la promotion de la femme et le développement humain, tout en reconnaissant que davantage d'efforts doivent être fournis en ce sens.
En 2004, à Maroc, lors de la IIIe conférence mondiale sur la femme et le sport, les dirigeants sportifs du monde entier ont décidé que la  prochaine décennie serait marquée par l'accès des femmes aux fonctions dirigeantes dans le monde du sport. Le gouvernement de Laurent Lamothe a procédé dans la soirée du 22 janvierdernierau remaniement du cabinet ministériel et pour la première fois de notre histoire, le ministère des Sports sera dirigé par une femme. La nouvelle ministre des Sports répond au nom de Magalie Adolphe Racine.

Magalie Racine est-elle une sportive ?

Les recherches prouvent que madame Racine n’est pas connue dans le milieu sportif et elle n’a jamais pratiqué une discipline sportive. Seulement, on la connaît dans le milieu culturel et de la mode. Elle faisait partie du staff de protocole de la Première Dame. « Je connais Magalie mais elle n’a jamais pratiqué une discipline sportive. Elle n’a pas été non plus  une dirigeante sportive. Après avoir entendu son nom comme ministre des Sports, j’ai parlé à quelqu’un et je lui ai demandé si la nouvelle ministre peut apporter quelque chose de positif  au sport puisqu’elle n’en fait pas», a déclaré un membre important du milieu sportif haïtien. D’après les informations obtenues, la ministre des Sports et de la jeunesse  est la fille de madame Max Adolphe et cousine du docteur Gérard Janvier, président du club Victory sportif club.  En plus, le docteur Janvier sera son chef de cabinet.

Va-t-elle poursuivre les travaux commencés par son prédécesseur ?

L’ancien ministre des Sports Jean Roosevelt René avait mis l’accent sur les infrastructures sportives et la formation des jeunes sportifs au sein de l’École nationale des talents sportifs (ENST). Plusieurs villes du pays étaient en chantier afin d’avoir un espace de jeux pour les jeunes. Madame Racine va-t-elle poursuivre ses travaux ? Si oui, elle va devoir repenser le projet pour avoir été mal conçu. Bon nombre de terrains ne respectaient pas les normes internationales et  n’étaient pas dotés de piste d’athlétisme.

Quant à la formation des futurs champions de l’ENST, la ministre doit travailler en étroite collaboration avec les Fédérations. Elle doit à tout prix mettre fin au schisme qui existe dans le monde du football. C’est inadmissible d’avoir deux sélections de football des moins de dix-sept ans (Sélection du ministère et celle de la Fédération de football) qui se réunissent seulement une semaine avant une participation à une compétition internationale.

Le gouvernement a-t-il une politique sportive ?

Le sport est un vecteur important dans le développement d’une société. La Jamaïque est l’une des références en la matière. Elle est la meilleure au monde en matière d’athlétisme. Comment est-elle parvenue à dominer le monde de l’athlétisme ? C’est simple, l’État jamaïcain investit dans la pratique du sport. Elle organise chaque week-end des activités sportives dans toutes ses régions et recrute les quinze meilleurs pour les encadrer par l’octroi de bourses d’études et d’autres avantages. La pratique du sport est obligatoire dans toutes les écoles.

Plus près de nous, nos voisins dominicains, quant à eux, font appel à des experts cubains et vénézuéliens pour former leurs athlètes. L’Etat dominicain accompagne ses athlètes en leur donnant des moyens adéquats pour être excellents sur la scène internationale. Mais qu’en est-il de chez nous ? Le gouvernement prend-t-il en charge nos athlètes ? A-t-il ciblé des disciplines sportives pour les accompagner afin d’avoir des champions dans cinq ou dix ans ? Prévoit-il d’inclure la pratique du sport dans le cursus de l’éducation haïtienne ?  Nous espérons que la ministre Magalie Adolphe Racine saura répondre  à ces interrogations.

Gérald Bordes

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)