×

Avertissement

JFolder::files : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : /home/infohait/public_html/images/ranmasedu13octobre2012
×

Annonce

There was a problem rendering your image gallery. Please make sure that the folder you are using in the Simple Image Gallery Pro plugin tags exists and contains valid image files. The plugin could not locate the folder: images/ranmasedu13octobre2012

Ady Jean Gardy, Jean Baptiste Bien-aimé, Wilson Laleau, cadet Waner, Arnel Belizaire, Jean Monard Metellus, Andre Michel (photo de Wilner StVal)Le député de Delmas/Tabarre qui est arrivé en fin d'émission pour répondre aux accusations de menaces de mort sur la directrice des Postes d'Haiti et du ministre du commerce s'en est pris à Wilson Laleau pour sa relative passivité dans ce dossier (il se laisserait marcher sur les pieds) et un manque flagrant de leadership et d'autorité. Le bouillant député a dénoncé la semaine dernière le limogeage par la directrice des Postes d’une employée de plus de 30 ans de services qui avait refusé un transfert en province.

Ady Jean Gardy, Jean Baptiste Bien-aimé, Wilson Laleau, cadet Waner, Arnel Belizaire, Jean Monard Metellus, Andre Michel (photo de Wilner StVal)Le député de Delmas/Tabarre qui est arrivé en fin d'émission pour répondre aux accusations de menaces de mort sur la directrice des Postes d'Haiti et du ministre du commerce s'en est pris à Wilson Laleau pour sa relative passivité dans ce dossier (il se laisserait marcher sur les pieds) et un manque flagrant de leadership et d'autorité. Le bouillant député a dénoncé la semaine dernière le limogeage par la directrice des Postes d’une employée de plus de 30 ans de services qui avait refusé un transfert en province.
Arnel Bélizaire s'est même interrogé sur les raisons qui auraient porté un homme aussi compétent et intègre comme l'ancien vice-recteur de l'Universite d'Etat à travailler dans une équipe aussi médiocre; lui qui avait déjà, dans le passé, refusé de servir sous des gouvernements bien plus sérieux que l’équipe actuellement au pouvoir.

En des termes plutôt différents, le Dr Dunois Eric Cantave et Me André Michel se sont posés les mêmes questions sur l'économiste Laleau et sur le ministre de la Communication, Ady Jean Gardy présent lui aussi sur ce panel. "Je vous connais depuis très longtemps et je sais que vous êtes des gens de bien mais, je trouve scandaleux que vous ayez choisi de vous taire sur ces scandales de corruption et de gaspillage de l'argent du peuple par le pouvoir comme dans cette affaire de « Ti manman chérie », dans les longues délégations de la présidence voyageant à l'étranger ou pour les cortèges des officiels", s'est indigné l'ancien cadre du KONAKOM (il est toujours attaché à son KONAKOM malgré la fusion) qui a aussi dénoncé les fonds prélevés sur les transferts d'argent et sur les appels internationaux.

Visiblement mal à l'aise, le ministre Jean Gardy a expliqué que lors de la dernière retraite à Indigo, les sénateurs avaient soulevé quelques unes de ces préoccupations et le pouvoir a décidé de réduire les tailles des cortèges et aussi celle des délégations voyageant avec le chef de l'Etat. "Regardez pour ce voyage de M. Martelly en Afrique pour le sommet de la Francophonie, il n'y a pas 40 personnes avec lui", a dit le ministre de la Communication. "Je vous félicite, répond le Dr Cantave, mais, il n'y a pas un bâtiment public à Port-au-Prince capable d'accueillir ces retraites; pourquoi est-on obligé d'aller jusque sur la Cote des Arcadins  gaspiller l'argent du peuple qui lui-même se débat avec une situation de famine".

Le sénateur Jn Baptiste Bien-Aimé qui était auparavant rentré dans une grande polémique avec le directeur du SMCRS (ce dernier était au téléphone) à propos des véhicules du service et des employés qu'on aurait utilisés pour la manifestation du président Martelly le 1er Octobre dernier a répondu au Dr Cantave à sa question posée au ministre Jn Gardy en ces termes: "Le pouvoir et les quelques sénateurs Tet Kalé étaient allés à la plage se la couler douce aux frais de la République avec leurs petites amies pour passer un week-end de rêve mais, ils n'étaient pas partis régler les affaires de l'Etat". Non moins acide dans ses propos, le volcanique André Michel a eu le don de faire bondir Wilson Laleau de son siège lorsqu'il a utilisé deux surnoms moqueurs et en fait plein de significations pour le premier ministre (Laurent Gagotte) et la première dame (Gro Sosso) pour illustrer les dégâts, les malversations et les dérives de cette administration.

Wilson Laleau s'est dit mal à l'aise car, son education ne lui permet pas d'accepter que son chef de gouvernement et l'épouse de son président soient traités de cette manière et sur le fond, le ministre a accusé l'opposition de maintenir une situation de contestation et de désordre qui ne sont pas propices au progrès social et à la stabilité institutionnelle que cette opposition prétend justement rechercher en même temps qu'il a épinglé le sénateur Bien-Aimé qui se serait risqué à faire des accusations (contre SMCRS) sans s'assurer que les preuves existent.

Dunois Eric Cantave a été le premier à répondre au ministre du Commerce et de l'Industrie pour lui faire part de son étonnement devant cette argumentation tendant à faire porter le chapeau de l'instabilité à l'opposition alors que c'est le pouvoir par ses provocations intempestives (l'arrestation d'un député en fonction, les propos irréverencieux du chef de l'Etat en public ou son tchippp... devant les caméras des journalistes à l'aéroport), ses dépenses somptuaires ou l'illégalité de certaines décisions d'Etat (mise en place d'un CEP de 6 membres etc..) qui provoquent les crises en cascade dans le pays.

Le sénateur Bien-Aimé a enfoncé le clou un peu plus profondément dans la plaie lorsqu'il est venu avec un ordre d'arrestation émis par un juge d'instruction à l'encontre d'un citoyen de Kenscoff dans le passé pour kidnapping présumé et le même citoyen au mois de Septembre de cette année a fait l'objet d'une correspondance du secrétariat privé de la présidence adressée au ministère de l'Intérieur demandant à ce que assistance lui soit apportée dans un soit disant différend l'opposant à la mairie de Kenscoff. Le conseiller spécial du ministre de la Communication, Waner Cadet a tenté d'expliquer la démarche de la présidence dans cette affaire mais, il a été automatiquement déboussolé par les mises en garde de Me André Michel et du sénateur Bien-Aimé. Ce dernier en a profité pour exposer la situation du Nord'est avec les manifestations qui ont eu lieu cette semaine à Fort Liberté où les habitants protestaient contre une intention prêtée au pouvoir de ne plus construire le port ouvert au commerce International dans cette ville.

Les deux ministres du gouvernement ont rassuré le parlementaire que rien n'a changé dans le plan initial de l'Exécutif en dépit de l'existence de cette étude relayée par Miami Herald (qu'il n'avait pas commandée) déconseillant cette construction à cause de la présence dans les eaux de Fort-Liberté d'un élément en voie de disparition.

Photos de Wilner St-Val

{gallery}ranmasedu13octobre2012{/gallery}

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)