×

Avertissement

JFolder::files : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : /home/infohait/public_html/images/ranmasedu6octobre2012
×

Annonce

There was a problem rendering your image gallery. Please make sure that the folder you are using in the Simple Image Gallery Pro plugin tags exists and contains valid image files. The plugin could not locate the folder: images/ranmasedu6octobre2012

Sénateur François Anick Joseph (Photo de Wilner St-Val)Alliés politiques solides pendant la campagne de Mme Manigat, aujourd'hui adversaires déclarés, le sénateur François A Joseph et l'ancien sénateur Youri Latortue se sont "affrontés" dans les limites de la cordialité  à Ranmase hier samedi avec pour renforts l'ancien maire de la capitale, Evans Paul et le très pointilleux juriste Fritzo Canton d'un côté et l'ex sénateur Joseph Lambert et le jeune et fougueux avocat Kedler Augustin.Ce dernier s'est cependant gardé de se lancer dans une défense aveugle du pouvoir malgré une certaine tendance à lui reconnaître des circonstances atténuantes.

Sénateur François Anick Joseph (Photo de Wilner St-Val)Alliés politiques solides pendant la campagne de Mme Manigat, aujourd'hui adversaires déclarés, le sénateur François A Joseph et l'ancien sénateur Youri Latortue se sont "affrontés" dans les limites de la cordialité  à Ranmase hier samedi avec pour renforts l'ancien maire de la capitale, Evans Paul et le très pointilleux juriste Fritzo Canton d'un côté et l'ex sénateur Joseph Lambert et le jeune et fougueux avocat Kedler Augustin.
Ce dernier s'est cependant gardé de se lancer dans une défense aveugle du pouvoir malgré une certaine tendance à lui reconnaître des circonstances atténuantes. Le moins que l'on puisse dire c'est que les deux camps, supposant la rigueur d'une éventuelle riposte avec le poids des adversaires, se sont gardés de faire des attaques frontales. Cependant, le dirigeant du KID avait noté l'incompétence, la maladresse et le manque de jugement du duo Martelly-Lamothe qui aurait mal adressé le problème de la vie chère et la faim en venant avec des programmes vides et creux comme "Ti manman chérie" ou "Abas grangou".

 La riposte du sénateur-conseiller de l'Exécutif Joseph Lambert était automatique pour réfuter les accusations arguant que de nouvelles mesures seront sous peu annoncées pour soulager la misère des plus pauvres. En fait, la tactique des conseillers (Latortue et Lambert) consistaient à empêcher aux opposants d'exposer les problèmes de fond à la base des manifestations de rues enregistrées ça et là dans le pays. Me Fritzo Canton croit lui-même qu'il y a un sérieux manque de vision au plus haut niveau de l'Etat et une absence de cohésion obligeant chaque membre du gouvernement à faire ce qu'il peut pour satisfaire le chef.

"L'intérêt du pays passe au second plan; ce qui préoccupe chacun des ministres et secrétaires d'Etat, c'est plaire au président Martelly", a encore indiqué Me Canton qui se dit préoccupé de l'avenir immédiat de ce pays en même temps qu'il a dénoncé l'indignité dans laquelle on distribue des plats chauds aux démunis. En réponse à une préoccupation de M. Paul concernant des tonnes de riz attendus de l'étranger sans prendre en considération la production locale, l'ex sénateur Youri Latortue a indiqué que des dispositions ont déjà été prises pour acheter des produits des planteurs de l'Artibonite. Le sénateur François Annick Joseph a bondi de sa chaise pour indiquer que la politique du président Martelly consiste à renforcer la dépendance du pays par rapport à l'étranger et que de l'Esther à Desdunes, les productions des paysans se perdent, faute de moyens des habitants pour les acheter. Souvenir, souvenir, quand tu nous tiens ! Autre temps, autres moeurs, disait l'autre.

 Le sénateur Annick F. Joseph se rappelle qu'une vague de protestations à travers le pays avait porté le sénat dominé par l'opposition à balayer le gouvernement de Jacques Edouard Alexis alors qu'aujourd'hui, la situation de la vie chère et de la faim est pire mais, "les acteurs qui sont passés de l'autre côté de la barricade, ont une autre lecture et choisissent de critiquer le projet d'interpellation du gouvernement-Lamothe"  (allusion au sénateur Latortue devenu aujourd'hui conseiller de la présidence).

La résolution prise cette semaine par le sénat de demander au président Martelly de rapporter l'arrêté nommant 3 juges à la Cour de Cassation a provoqué la discorde au panel avec un Youri Latortue tentant de justifier les nominations en question, appuyées par Lambert et un sénateur Annick Joseph fustigeant le comportement de son ancien collègue au grand corps qui aurait sciemment induit l'assemblée en erreur. Malgré le fait qu'il soit un support aux anciens sénateurs Lambert et Latortue, Me Kedler Augustin reconnaît que la procédure n'a pas été respectée, de même aussi pour la situation au Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ). Une foule de près de 200 personnes, en majorité des employés révoqués de l'Administration publique étaient massés devant la radio pendant toute la durée de l'émission scandant des propos hostiles au pouvoir.   

Photos de Wilner St-Val
{gallery}ranmasedu6octobre2012{/gallery}

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)