Ranmase du 12 Novembre 2011 - Jean Monard Metellus, Edouard Paulte, Louis Edouard Lassègue (Photo de Wilner St-Val)"Je suis contrarié mais, la vie continue et même si j'ai été dérouté, je suis toujours là dans l'équipe à aider que l'Armée ne se forme pas dans le désordre; je suis soucieux et intéressé à ce que les choses se fassent dans de bonnes conditions; peu importe que je sois secrétaire d'Etat ou agent 0 dans l'équipe", a déclaré le Dr Michel, gentleman et beau joueur. S'il ne veut accuser personne et ne veut non plus pas casser la baraque et tout laisser tomber, l'agronome Jean André Victor le fait à sa place.

Ranmase du 12 Novembre 2011 - Jean Andre Victor, Junot Félix, Clark Parent (Photo de Wilner St-Val)"Je suis contrarié mais, la vie continue et même si j'ai été dérouté, je suis toujours là dans l'équipe à aider que l'Armée ne se forme pas dans le désordre; je suis soucieux et intéressé à ce que les choses se fassent dans de bonnes conditions; peu importe que je sois secrétaire d'Etat ou agent 0 dans l'équipe", a déclaré le Dr Michel, gentleman et beau joueur. S'il ne veut accuser personne et ne veut non plus pas casser la baraque et tout laisser tomber, l'agronome Jean André Victor le fait à sa place.  Pour l'ancien directeur de l'ODVA, ce n'est pas sérieux ce qu'on a fait à George Michel, on doit respecter les compétences et les traiter avec dignité. Le Dr Junot Félix de ACAO s'est dit pas étonné du tout de l'attitude de ce pouvoir et du traitement réservé au Dr Michel.

"La présidence ne peut pas transmettre ce qu'elle n'a pas elle-même" a indiqué le Dr Félix conseillant au peuple de mieux penser ses choix de dirigeant à l'avenir. L'ancien sénateur Clark Parent a lui insisté sur le comportement de marron de ce peuple qui fait jamais les choses comme il le pense ou l'annonce. "Une attitude de coquin qui va enfermer le pays dans son sous-développement chronique", a ajouté l'ancienne vedette du groupe engagé à succès "Les frères Parent". Clark Parent s'est engagé dans un vif débat avec deux pasteurs présents à ce panel de Ranmase sur la vocation de l'église et les difficultés de l'application des principes divins dans un pays aussi miséreux que le nôtre.

"Peut-on demander à une femme ayant des enfants sans père sous sa responsabilité et qui ne travaille pas de vivre honnêtement et dignement sa vie  quand l'éducation et l'alimentation des enfants ne peuvent se faire avec les seules paroles de Dieu", a questionné Clark Parent.  Les pasteurs Edouard Paultre et Edouard Lassègue (vice-président de Latin America and Caribbean Region), tout en reconnaissant la complexité de la question, estiment que le peuple de Dieu n'a pas le choix, il doit observer les principes de l'église et résister à cette pulsion ou tentation guidée par Satan. Devant l'insistance de l'ancien sénateur Parent, les deux pasteurs ont retourné la question sous une autre forme à celui-ci :"Crois-tu qu'il n'existe personne vivant dans des conditions de misère atroce et qui quand même fait le choix de vivre en harmonie avec le Christ ?".  L'Agronome Victor a répondu par l'affirmatif tout en reconnaissant la justesse de l'argumentaire de M. Parent.

A l'émission par la suite, il y a eu les interventions du maire et du député de Cornillon-Gd bois pour alerter l'opinion publique sur une situation de trouble sur la frontière consécutive   à la mort d'un dominicain dans la zone.  Cinq compatriotes haïtiens  étaient tués en représailles à la mort du dominicain. Le porte-parole de la primature, Israël Jacky Cantave était intervenu pour parler des dispositions arrêtées par le premier ministre Garry Conille pour faire face à la situation qui prévalait à la frontière. Un peu plus tôt, le bâtonnier de l'Ordre des Avocats, Me Carlos Hercules et le juriste Samuel Madistin avaient dénoncé l'assassinat crapuleux la veille au soir de leur collègue Briel Lagrandeur au carrefour Gérald Bataille. Celui-ci revenait, en compagnie de Me Madistin, d'un séminaire de formation à la Guadeloupe. Le barreau observe ce lundi et demain mardi deux jours d'arrêt de travail en protestation.

L'historien et journaliste a avoué à Ranmase samedi dernier qu'il avait commencé à «fonctionner » comme secrétaire d'Etat de la Défense Nationale, que les gens de son entourage l'appelaient par ce titre et qu'il avait déjà les honneurs et privilèges dûs à la fonction et qu'à son grand étonnement, le ministre de l'intérieur, Thierry Mayard Paul l'appelait quelques heures avant la sortie de l'arrêté présidentiel pour l'informer qu'il serait plus secrétaire d'Etat.

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)