Arnel Belizaire, député de Delmas/TabarreNous avons hésité entre trois titres pour ce compte-rendu de l'Émission Ranmase de samedi dernier  sur Caraibes FM: "Daniel Supplice, le sacrifié du gouvernement Conille" mais, on a vu que George Mérisier qui est déposé quelques minutes seulement avant la présentation du gouvernement au sénat pour l'énoncé de politique générale alors qu'il est de notoriété publique qu'il devait être ministre de l'éducation  Nationale

Arnel Belizaire, député de Delmas/TabarreNous avons hésité entre trois titres pour ce compte-rendu de l'Émission Ranmase de samedi dernier  sur Caraibes FM: "Daniel Supplice, le sacrifié du gouvernement Conille" mais, on a vu que George Mérisier qui est déposé quelques minutes seulement avant la présentation du gouvernement au sénat pour l'énoncé de politique générale alors qu'il est de notoriété publique qu'il devait être ministre de l'éducation  Nationale (il aurait même participé à la photo de l'équipe au palais prise juste avant la séance) mérite mieux ce titre. On a aussi pensé à la phrase du sénateur Desras Simon Dieuseul: "On a soulagé le parlement d'un grand fardeau mais, on a conscience de l'avoir déposé sur le dos du pays", en référence aux critiques  répétitives de la présidence dirigées contre le pouvoir législatif qui aurait constitué un vrai élément de blocage par ses deux rejets successifs de premier ministre (Gousse et Rousier); Garry Conille et son gouvernement maintenant ratifiés, le sénateur du plateau central s'inquiète de la cohabitation entre un chef de gouvernement compétent, ouvert et dynamique et un président caractériel, volcanique, discourtois et carrément immoral.

Sénateur Desras Simon Dieuseul à Ranmase sur Caraïbes FM samedi dernier"On va voir ce que le pays pourra gagner dans tout ça mais, je ne vous le cache pas, je suis carrément pessimiste car, avec Martelly au pouvoir, on est en plein dans l'aventurisme dans toutes  ses formes et l'irrespect de toutes les normes et de tous les principes. Et finalement donc, on a privilégié la réaction de Arnel Belizaire après la "savonnade" en règle qu'il a reçue de la bouche même du président de la République alors que le sulfureux député Delmas/Tabarre participait, en compagnie de 57 de ses collègues à une réunion au palais national destinée à faciliter le vote de la Déclaration de politique générale du gouvernement à la Chambre des députés.
M. Belizaire qui avait passé toute la soirée du vendredi et aussi la matinée du samedi au parlement pour le vote plus haut-cité n'avait pratiquement pas l'usage de sa voix au moment de s'exprimer à Ranmase sur l'incident au palais. Il a donc dénoncé les dérives totalitaires de Michel Martelly qui n'a, selon lui, pas sa place à "la maison du peuple".

Henry Robert Sterlin à Ranmase sur Radio Caraïbes ce samedi 15 OctobreFaute de pouvoir dire toutes les bêtises et sottises que le chef de l'Etat lui a cachées au visage (pour leur caractère franchement obscène et grivois), Arnel Belizaire a présenté au panel la copie d'une correspondance adressée au président de son Assemblée, l'honorable Saurel Yacinthe où il a exposé les moindres détails de ces minutes d'enfer passées en compagnie du premier citoyen de la nation.

Étonnement, le Dr Henri Robert Srterlin et Me Price Cyprien ont cherché à excuser l'attitude désinvolte et irréflechie du chef de l'Etat arguant qu'ils voudraient aussi écouter l'autre son de cloche avant de se faire une opinion. Le modérateur les a rappelé que 58 députés étaient présents et qu'ils ont plus ou moins rapporté les mêmes faits. Prudent et précautionneux, Me Fritzo Canton condamne les dérives des deux cotés et indique ne pas souhaiter à l'avenir entendre de tels propos de la part des hommes d'Etat, quels qu'ils soient.

Me Fritzo Canton, Dr Yves Jean Bart, Desras Simon DieuseulPar ailleurs, sur la question du ministère des Affaires Étrangères qui a échappé à la dernière minute à Daniel Supplice (finalement attribué au très influent  Laurent Lamothe), Me Canton a essayé de minimiser l'impact de ce camouflet en  indiquant que le titre de ministre de la présidence chargé des Haïtiens Vivant à  l'Etranger n'est pas si dérisoire qu'on le pense et qu'il aura son mot à dire dans la diplomatie haïtienne. Me Fritz Robert St Paul, ancien président de la  Chambre basse a vite fait de stopper Me Canton dans sa tentative de sauver les  apparences pour Daniel Supplice précisant que le titulaire des Affaires Étrangères est un super ministre (avec Thierry Mayard Paul à l'Intérieur) et qu'en aucune circonstance, il ne se laissera marcher sur les pieds par un Daniel Supplice en perte de vitesse dans ce nouveau régime. Desras Simon Dieuseul, tellement conscient des limites du tout nouveau chef de la diplomatie haïtienne, souhaite qu'on lui colle  un bon secrétaire d'Etat.   

(photos : Wilner St-Val)
 

Jean Monard Metellus, Henry Robert Sterlin, Fritz Robert Saint Paul, Price Cyprien sur Caraïbes FM samedi 15 Octobre 2011

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)