Sénateur Andris Riché (Alternative/OPL, Grande-Anse)Alors que l'on s'achemine ves la fin des travaux de la première session ordinaire de la 49ème législature (ce soir minuit), le sénateur Andris Riché (Alternative, Grande-Anse) vient de dénoncer, dans une interview accordée à Liliane Pierre-Paul (Radio Kiskeya).

Sénateur Andris Riché (Alternative/OPL, Grande-Anse)Alors que l'on s'achemine ves la fin des travaux de la première session ordinaire de la 49ème législature (ce soir minuit), le sénateur Andris Riché (Alternative, Grande-Anse) vient de dénoncer, dans une interview accordée à Liliane Pierre-Paul (Radio Kiskeya) ce qu'il qualifie de "véritable assassinat de la Constitution du 29 Mars 1987 et des conquêtes démocratiques des 25 dernières années". Le sénateur-pasteur, connu pour ses convictions démocratiques,  a fait savoir que les "violations étaient tellement graves" il devait laisser le local du parlement pour ne pas être témoin de cette grave forfaiture.

Parmi les violations dénoncées par le sénateur de l'Organisation du Peuple en Lutte (OPL) : une rallonge de deux ans du mandat de 10 sénateurs qui arrive à expiration au mois de novembre prochain, la modification de l'article 134-3 de la Constitution de 1987 interdisant au président de la république de briguer deux mandats successifs, la nomination des maires par le pouvoir exécutif   etc ... Le sénateur Riché a précisé que ces importants changements ont été proposés par la commission bicamérale formée la semaine dernière et ne figuraient pas dans les propositions d'amendement votées le 14 septembre 2009 par la 48ème législature.

Dans cette interview accordée à Radio Kiskeya, le sénateur Riché s'est montré très inquiet pour l'avenir de la démocratie en Haïti compte tenu de la participation active dans ce coup fourré du nouveau sénateur de l'Artibonite François Anick Joseph et le "qui se veut légaliste" Youri Latortue. "Tous les parlementaires ne cautionnent pas ce coup d'état" a précisé Andris Riché. Parmi les membres du Grand Corps qui s'opposent à cette opération "chanpwel", il a cité Edmonde Supplice Beauzile, Maxime Roumer et William Jeanty.

Soulignons que le président Préval a eu une rencontre de travail en fin de semaine au "Palais National" avec les parlementaires GPR (Groupe Parlementaire du Renouveau: Inite et ses alliés). Le vote sur les amendements constitutionnels a été au centre des entretiens entre le président sortant et ses poulains de la branche législative. On souligne d'autre part, une rencontre entre le président-élu et d'influents parlementaires de cette 49ème législature.

Y a-t-il eu tractations entre l'ancienne équipe gouvernementale, le président-élu et la nouvelle branche législative?

Entretemps, il faut dire que plusieurs membres de la société civile ont lancé un appel à la mobilisation en vue de faire face à ces nouvelles données qui risquent de ralentir encore une fois cette trop longue transition vers la démocratie. A quelques heures de la fin des travaux sur l'amendement constitutionnel, les nouveaux tenants du pouvoir peuvent jouer la carte du temps et garder le ballon jusqu'au de siflet final à minuit. Il faudra attendre le prochain match qui débute après l'entrée en fonction de la nouvelle équipe gouvernementale.

 

Les 15 membres de la Commission bicamérale

Les députés
Levaillant Louis-Jeune
Jean Tholbert Alexis
Dieudonné Sadrac
Poly Faustin
Altès Toussaint
Marie Denise Bernadeau
Ocinjac Benjamen
Pierrogène Davilmar
Louijstz François

Les sénateurs
Steven Benoit
Yvon Bissereth
Youri Latortue
Jocelerme Privert
François Anick Joseph
Joseph Lambert

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)