La candidate à la présidence, Mirlande Hypolite ManigatLa candidate à la présidence sous la bannière du RDNP n’est pas passée par quatre (4) chemins pour dénoncer l’œuvre d’individus sans scrupules proches vraisemblablement du candidat à la présidence de Repons Peyizan Joseph Michel Martelly qui ont empêché à ce qu’elle tienne un rassemblement à Mirebalais  mardi. Revenant sur les faits 24  heures après Mirlande Manigat a déploré la passivité visible de la police qui a laissé le champ libre aux fauteurs de troubles qui ont même provoqué des blessés dans ses rangs dont un musicien de Baricad Crew.

La candidate à la présidence, Mirlande Hypolite ManigatLa candidate à la présidence sous la bannière du RDNP n’est pas passée par quatre (4) chemins pour dénoncer l’œuvre d’individus sans scrupules proches vraisemblablement du candidat à la présidence de Repons Peyizan Joseph Michel Martelly qui ont empêché à ce qu’elle tienne un rassemblement à Mirebalais  mardi. Revenant sur les faits 24  heures après Mirlande Manigat a déploré la passivité visible de la police qui a laissé le champ libre aux fauteurs de troubles qui ont même provoqué des blessés dans ses rangs dont un musicien de Baricad Crew.

«Ce n’est pas la première fois que ce genre d’incidents se produisent » a déclaré une Mirlande Manigat Révoltée mais visiblement déterminée à menée le combat jusqu’au bout contre ce qu’elle a qualifié de « milice rose ». Une milice rose qui selon elle est en train d’utiliser toute une série de gadgets et de manœuvres intimidantes pour réduire au silence les partisans du RDNP. "Cela ne se passera pas comme ça" a laissé entendre Mirlande Manigat. Dans le camp du candidat de Repons Peyizan on dénonce ces violences enregistrées à Mirebalais. Dans une note de presse, le bureau de campagne du candidat à la présidence de Repons Peyizan dit  condamner «  toute forme d’intimidation ou de violence quel que soit le camp où le groupe d’intérêts qui l’orchestre ou le pratique et dénonce toute tendance à les mettre systématiquement sur le dos des partisans du candidat du changement. Dans le même ordre d’idées, le bureau de campagne du candidat de Repons Peyizan est indigné de voir comment le camp adverse continue d’utiliser la désinformation en vue d’infecter le processus électoral en cours. » A quelques jours des élections en Haïti les différents partis semblent avoir déterré la «  hache de guerre » et  la civilité apparente constatée en début de campagne serait pour l’instant en veilleuse en attendant la date fatidique du 20 mars.

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)