Anel Belizaire, Brutus Paulna  (photo : Wilner Saint-Val, InfoHaiti.net)«Remplacer la république solitaire actuelle par une république solidaire », cette  phrase est de père Annick François Joseph, candidat au sénat de la plate-forme Alternative pour l’Artibonite qui soutient la candidature de Mirlande H. Manigat à la présidence du pays.

Aviol Fleurant, Annick Joseph, Youry Latortue (photo : Wilner Saint-Val, InfoHaiti.net)«Remplacer la république solitaire actuelle par une république solidaire », cette  phrase est de père Annick François Joseph, candidat au sénat de la plate-forme Alternative pour l’Artibonite qui soutient la candidature de Mirlande H. Manigat à la présidence du pays. Celui dont la victoire aux dernières sénatoriales a été pratiquement volée s’en est pris au président René Préval qui a tué le rêve de tous les haïtiens car, aujourd’hui personne ne sent que la République pense à elle, c’est une situation de chacun pour soi (mizè’m pou Kom), a-t-il indiqué. 

Me Aviol Fleurant a renchéri  en disant que la seule façon de restaurer la dignité nationale et d’empêcher que l’immoralité ne s’érige en système, c’est de voter la candidate du RDNP qui symbolise la fierté, l’honneur, la compétence et toutes les vertus républicaines qui constituent le fondement même de cet Etat. Les interventions des sénateurs Youri Latortue et Evalière Beauplan constituent autant d’hymnes à la gloire de l’ancienne première  dame, seule apte, selon eux, à relever «l a barque nationale et empêcher la dérive et la catastrophe qui nous menacent ». Charlot Jacquelin Jr, fils du père du même nom et grand combattant pour la cause de la démocratie lâchement assassiné au début des années 80, était aussi dans ce panel pour souligner le sens de l’engagement de la jeunesse  estudiantine aux côtés de la dirigeante du RDNP pour la présidentielle.

Evalliere Beauplan, Brutus Paulna, Charlot Jacquelin Junior (photo : Wilner Saint-Val, InfoHaiti.net)«Nous avons raté de trop grands rendez-vous dans l’histoire de ce pays, nous ne pouvons-nous permettre de râter ce dernier», a dit Charlot Jacquelin. Une autre invitée à Ranmase de ce samedi, Mme Brutus Paulna, ancienne mairesse de Port-au-Prince a fait appel aux associations de femmes pour un support massif à Mme Manigat.  Arnel Bélizaire, candidat à la députation pour la circonscription Delmas/Tabarre est revenu sur le passé politique de Michel Martelly pour rappeler que les lavalassiens ne peuvent pas oublier de sitôt que celui-ci savait s’habiller en Ninja aux côtés des sbires de Michel François pour terroriser les partisans d’Aristide et que si M. Martelly parvient au timon des Affaires de l’Etat, Aristide ne connaitra jamais le bonheur de revoir son pays.

 

Les invités à cette émission de Ranmase ont aussi dénoncé l’attaque dont ont été  victimes des journalistes participant au débat télévisé de GIAP de la part du candidat de Repons Paysan. « Michel n’est pas au pouvoir, il fait des menaces à l’endroit de la presse, c’est un vrai dictateur que nous aurons si jamais celui-ci accède à la première magistrature de l’Etat», a prévenu le sénateur Latortue qui tout comme son collègue Beauplan n’a aucune objection à ce que Jean Bertrand Aristide revienne au pays.

A noter que le camp Michel Martelly a été invité à l’émission mais, il a choisi de ne pas se présenter.

Youry Latortue, Annick Joseph  (photo : Wilner Saint-Val, InfoHaiti.net)Evalliere Beauplan, Brutus Paulna (photo : Wilner Saint-Val, InfoHaiti.net)

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)