(Allo, ici Zombi !)
La nouvelle s’est répandue dans tout Port-au-Prince et même dans certaines villes de province comme une trainée de poudre en cette matinée du jeudi 3 mars 2011. Pour ne pas être victime d’un mauvais sort ou pire, pour ne pas perdre la vie, il faut à tout prix ne pas répondre « aux numéros zombis. » C’est l’affolement chez plusieurs couches de la société. Info ou intox, certains prennent au sérieux les fameux numéros zombis et s’empressent d’avertir leur proche via SMS et des appels téléphoniques.

(Allo, ici Zombi !)
La nouvelle s’est répandue dans tout Port-au-Prince et même dans certaines villes de province comme une trainée de poudre en cette matinée du jeudi 3 mars 2011. Pour ne pas être victime d’un mauvais sort ou pire, pour ne pas perdre la vie, il faut à tout prix ne pas répondre « aux numéros zombis. » C’est l’affolement chez plusieurs couches de la société. Info ou intox, certains prennent au sérieux les fameux numéros zombis et s’empressent d’avertir leur proche via SMS et des appels téléphoniques. 

D’autres se veulent prudents et tentent d’obtenir de plus amples détails. D’autres, plus téméraires, déclarent avoir composé les numéros et entendu des tam-tams des « lwas ». Les zombis sont au bout de la ligne ! Et du coup, des numéros de téléphone sont classés indésirables, pour ne pas dire bannis.

Le Conseil National des Télécommunications, organe régulateur s’empresse de publier une note de presse assurant « le public en général et les usagers du téléphone en particulier qu’aucune maladie ou mort de quelque nature que ce soit ne peut se donner  par l’intermédiaire d’un appel téléphonique. Face à une population qui semble mal maitriser le fonctionnement du réseau téléphonique, Le CONATEL dit espérer que ce genre de rumeur sera combattu par une meilleure compréhension. »

La compagnie de téléphonie mobile DIGICEL a elle aussi réagi, certains de ses numéros ayant été mise en cause dans cette affaire pour le moins insolite. Dans un avis, elle dit décliner toute responsabilité dans les rumeurs impliquant certains numéros en service. Elle dit condamner et dénoncer ces spéculations.

Si d’un coté comme de l’autre on tente de rassurer la grande majorité de la population, il n’en demeure pas moins que cette rumeur « d’appels zombi » a démontré les limites d’une société haïtienne qui semble jongler entre la technologie et ses croyances populaires.

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)