Ranmase- INITE face à Alternative : Victor Benoît refuse de poser avec les représentants de INITE pour la photo-souvenir traditionnelle de Infohaiti.net
L’atmosphère était plutôt tendue dans les studios de Caraïbes F.M ce matin à  la fin de cette émission spéciale qui a vu l’Unité, la plate-forme  présidentielle damner le pion au regroupement Alternative qui comprend la Fusion  des Sociaux démocrates, l’OPL et le Kid.

Ranmase- INITE face à Alternative : Victor Benoît refuse de poser avec les représentants de INITE pour la photo-souvenir traditionnelle de Infohaiti.net
L’atmosphère était plutôt tendue dans les studios de Caraïbes F.M ce matin à  la fin de cette émission spéciale qui a vu l’Unité, la plate-forme  présidentielle damner le pion au regroupement Alternative qui comprend la Fusion  des Sociaux démocrates, l’OPL et le Kid.

Pour preuve, le professeur Victor  Benoît a refusé systématiquement de poser avec les représentants de l’Unité pour  la photo-souvenir traditionnelle de Infohaiti.net. Le dirigeant du KONAKOM qui  s’est  fondu dans la Fusion et ensuite dans l’Alternative assimile l’action des  députés et sénateurs des partis de la mouvance démocratique qui se sont  embarqués dans le train de INITE  à un acte de trahison. C’est  pas Evans Paul, son collègue de la KID qui dira le contraire. « C’est une honte pour le pays, un véritable sacrilège pour la démocratie de voir des jeunes comme  Levaillant  trahir leur conviction démocratique au profit des intérêts plus que mesquins’’, a accusé l’ancien maire de Port-au-Prince qui s’est déclaré révulsé  d’assister à un jeu aussi macabre.

Andrice Riché, le sénateur-candidat de la  Grand’Anse a enfoncé le clou un peu plus dans la plaie pour traiter le président  de la chambre des députés d’ingrat, sous prétexte que celui-ci a bénéficié de  tous les supports de la Fusion pour arriver au parlement et aujourd’hui, il ose  traiter le parti de tous les maux ; il crache dans la soupe, a dit le  pasteur-sénateur.  Levaillant Louis-Jeune a fait des efforts sur lui-même pour  garder son calme face aux accusations en veux-tu en voilà qui pleuvaient sur  lui.

L’ancien transfuge de la Fusion a essayé de retourner la balle sur ses anciens partenaires, notamment le coordonnateur de la Fusion, le professeur  Victor Benoît. « Il n’y avait pas de vie démocratique dans ces partis et les  ténors sont les seuls chefs depuis 30 ans ; il n’y a pas d’espace  pour que des jeunes évoluent », a rétorqué M. Louis-Jeune. Le député Saurel  Jacinthe, ancien candidat pour la présidence de la Fusion qui s’est lui aussi  embarqué dans le camp INITE  a abondé dans le même sens que son collègue de la  chambre basse : ‘’Ils ont tous fait pour concentrer toutes les responsabilités  aux mains des seuls chefs  et pendant toute l’existence du parti’’, a dit Saurel  Jacinthe qui s’est fait tirer les oreilles par le sénateur Riché et le maire  Paul. ‘’C’est dommage qu’un homme comme Levaillant ait attendu qu’il soit élu  député pour s’apercevoir que les partis étaient imparfaits et que René Préval  était le seul vrai démocrate’’, s’est emporté Evans Paul alors que le sénateur  Joseph Lambert, présenté comme le coordonnateur de INITE  a tenté de justifier  l’initiative (la création de ce parti) par la nécessité de rassembler des partis  de même tendance à l’intérieur d’un grand regroupement pour parvenir à l’intérieur du pays à deux à trois  grands partis démocratiques.

L’ancien maire de la capitale qui s’est montré  plutôt performant  par ses attaques directes sur les représentants de INITE  à  l’émission est revenu sur la lettre donnée par le président Levaillant  à M.  Jocelerme Privert  en guise de certificat de décharge pour qu’il soit candidat de  INITE  aux élections. ‘’Au nom de quel pouvoir et quelle est la commission  bicamérale qui avait autorisé la lettre en question, comme l’exige la  constitution », s’est interrogé le maire Paul provoquant un grand froid à  l’émission car, le concerné était visiblement dans ses petits souliers pour  répondre. ‘’Le parlement n’est pas en séance normale car, il est convoqué à  l’extraordinaire ; donc, il était matériellement impossible de réunir séance  pour le certificat en question et le citoyen ne peut être  pénalisé ; d’autant que le rapport de la Cour des Comptes (CSC)  lui était favorable ». Faux a rétorqué Evans Paul qui, citant la sénatrice Edmonde Beauzile qui  était au téléphone avec lui, a indiqué que le rapport de la CSC faisait état  d’un trou de plus de 13 millions de gourdes dans la gestion de M. Privert.  Evans  Paul a invité en conclusion le peuple à ne pas céder à la démagogie pour ne pas remettre à René Préval la ‘’monnaie de sa pièce’’.

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)