Elections –Manifestation devant  le local du CEP à Delmas : le processus électoral mis à mal avec la persistante protestation de certains partis politiques
Les partis et regroupements de l’ancienne opposition à Lavalas  n’en  émordent  pas. 

Elections –Manifestation devant  le local du CEP à Delmas : le processus électoral mis à mal avec la persistante protestation de certains partis politiques
Les partis et regroupements de l’ancienne opposition à Lavalas  n’en  émordent  pas.

Ils continuent de contester la légitimité des actuels conseillers  électoraux dont ils réclament ouvertement la démission. Ce mercredi, ils étaient  plusieurs dizaines devant les locaux du CEP à Delmas pour faire entendre leurs  voix et bien montrer qu’ils sont plus que déterminés à obtenir le départ de ces  hommes et femmes qui, aux dires des manifestants, se sont montrés, en plusieurs  occasions, partisans et sont incapables de se transcender pour organiser un  scrutin à la dimension de  ce que  le peuple est en droit d’espérer. A la tête  de ce mouvement qui a paralysé la circulation automobile sur l’autoroute de Delmas pendant une bonne partie de la journée, les dirigeants de l’Alternative  (avec Evans Paul, Victor Benoit en avant-plan), PLAPH et de quelques autres  organisations politiques tout aussi mécontents de la tournure des  événements et qui attendent un signal clair de la présidence et du gouvernement de Jean Max Bellerive pour savoir ce qu’il adviendra de ces conseillers qui  n’ont jamais inspiré confiance depuis le premier jour de leur entrée en fonction.

Evans Paul qui a pris la parole en présence de la foule a mis avant la «  parodie  de tirage au sort » pour répéter ses propres mots où, dit-il, tout  était arrangé à l’avance pour attribuer à l’INITE, la plate-forme politique présidentielle le chiffre 1 qu’ils avaient déjà lors des derniers scrutins. A ce  moment, le regroupement ne s’appelait pas l’INITE mais LESPWA. L’ancien maire de  la capitale qui a traité d’incompétents les conseillers pour avoir mis en scène  une comédie où l’issue était connue du commun des mortels juge préjudiciable d’accepter de se rendre aux urnes avec un arbitre qui s’est montré clairement partisan de l’une des équipes engagées dans le match.

A noter que ces partis et regroupements sont toujours engagés dans le  processus mais, ils souhaitent que les élections soient organisées sous l’égide d’un autre CEP qui pourra inspirer confiance de tous les secteurs.   

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)