Haïti – Séisme : les grandes priorités du président trois mois après la tragédie du 12 janvier
Dans une rencontre avec la presse hier lundi, le président René Préval a encouragé les sénateurs à donner un avis favorable à son projet de loi sur le renouvellement et la modification de la loi sur l’Etat d’urgence déjà ratifié à la chambre basse.

Haïti – Séisme : les grandes priorités du président trois mois après la tragédie du 12 janvier
Dans une rencontre avec la presse hier lundi, le président René Préval a encouragé les sénateurs à donner un avis favorable à son projet de loi sur le renouvellement et la modification de la loi sur l’Etat d’urgence déjà ratifié à la chambre basse.

Le chef de l’Etat qui faisait à l’occasion le bilan du travail de son administration trois mois (jour pour jour) après la catastrophe du 12 Janvier a exhorté les pères conscrits à ne pas bloquer l’action gouvernementale car, a-t-il dit, la structure de gestion de la commission pour la reconstruction qui fait l’objet de vives critiques actuellement est le fruit de trois mois de longues et difficiles discussions entre les acteurs haïtiens et ceux de la communauté internationale.

Le président René s’est dit extrêmement encouragé par les efforts déployés par son administration pour faire face aux défis apportés par la catastrophe et a profité de cette conférence-bilan (trois mois) qu’il a donnée hier pour présenter ses grandes priorités pour l’heure. C’est d’abord, dit-il, trouver des abris provisoires pour les sinistrés qui se chiffrent à plus d’un million, préparer la saison cyclonique et prendre des dispositions pour éviter une grande catastrophe si la terre devait une nouvelle fois trembler sur les failles Henriquillo et septentrionales.  Mais, reconnait-il, le travail est titanesque car, le déplacement des sinistrés prendra du temps et sera extrêmement coûteux aussi.  Quelques sites d’hébergement comme le stade Sylvio Cator ont commencé avec l’opération mais, elle se fait de manière timide avec beaucoup de résistance de la part des déplacés qui, dans la plupart des cas, sont très hostiles à l’idée de se rendre loin, très loin par rapport à leur environnement initial.

Le chef de l’Etat s’est aussi montré préoccupé par la perspective que la saison cyclonique apporte son lot de malheur et de deuil dans le pays. Aussi, a-t-il dit, le gouvernement va s’atteler à nettoyer les canaux et les bassins versants de manière à agrandir les lits des rivières pour empêcher que les eaux ne soient débordées.

René Préval qui avait rencontré des géologues et géophysiciens travaillant sur les deux failles sismiques du pays a été catégorique et même alarmiste en expliquant que la possibilité qu’il y ait un nouveau séisme supérieur ou égal à celui du 12 Janvier dernier existe et que le pays doit se préparer en conséquence.  Il croit nécessaire que Haïti soit dotée d’un observatoire sismologique puisque le pays est incontestablement  une zone à haut risque sismique. De même, René Préval croit qu’il est opportun de former des sismologues. « Nous avons des géologues dans le pays mais, aucun sismologue alors que nous avons deux failles qui ont accumulé des énergies pendant très longtemps et qui, pour une seule, ne les a libérées que sur 50 Kms », a dit René Préval qui autorise les chercheurs à rendre public les résultats de leur travaux  sur Haïti.  « Nous devons, dans l’Ouest, le Sud-est, le Nord, le Nord-est et le Nord’ Ouest, renforcer les bâtiments à vocation de recevoir beaucoup de monde pour nous assurer qu’il n’y aura pas autant de victimes que lors du 12 Janvier si les failles doivent se manifester », a conclu le chef de l’Etat.     

 

 

Infohaiti.net Tous Droits Reservés | cmosaique@aol.com (508) 498-0200 | midy2midy@aol.com (617) 470-1912 | Login

Site conçu et dessiné par : Yves Cajuste (Haitian Media Network)