Imprimer
Catégorie : Politique
Affichages : 1349

Le Premier Ministre Jean-Max Bellerive n’est pas contre l’idée d’une assemblée constituante après le 10 mai
Ce qui n'était qu'une rumeur depuis quelque temps qui a tendance à devenir une position connue de l'exécutif à défaut d'être une décision officielle. En effet, le premier ministre Jean Max Bellerive a ouvertement confié ce matin à la presse qu'il ne serait pas totalement contre l'idée qu'une assemblée législative prenne place après le départ de l'actuelle législature au deuxième lundi de mai prochain.

e Premier Ministre Jean-Max Bellerive n’est pas contre l’idée d’une assemblée constituante après le 10 mai
Ce qui n'était qu'une rumeur depuis quelque temps qui a tendance à devenir une position connue de l'exécutif à défaut d'être une décision officielle. En effet, le premier ministre Jean Max Bellerive a ouvertement confié ce matin à la presse qu'il ne serait pas totalement contre l'idée qu'une assemblée législative prenne place après le départ de l'actuelle législature au deuxième lundi de mai prochain.
Il n'a cependant pas dit si l'on doit essentiellement compter sur les actuels parlementaires (les députés en partance compris) pour intégrer cette instance qui devrait se charger d’ammender la constitution de 1987. Le chef du gouvernement estime néanmoins que ceci doit être le fruit d'un large consensus entre tous les secteurs de la vie nationale. "L'exécutif ne peut pas seul endosser cette responsabilité", a t-il en outre déclaré. Sur la question des élections, Jean Max Bellerive a fait le relais des déclarations du président René Préval pour indiquer que le gouvernement travaille à la réalisation des élections générales avant la fin de l'année. "On cherche l'appui et le soutien nécessaires de la communauté internationale pour concrétiser tout ça", a t-il dit confiant au passage qu'il a déjà rencontré la commission.